Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Consolidation hebdo sur les indices US

Marché : Consolidation hebdo sur les indices US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street déroge à la tradition de la hausse d'avant weekend mais aussi et surtout de 'bonus' de fin de mois.

Le repli des indices US n'a cependant rien à voir avec les -2 à -2,5% du CAC40 ou du DAX30 mais la lourdeur l'emporte néanmoins assez nettement et le VIX fait une nouvelle poussée de +5,3% à 14,1.

Le 'Dow' et le 'S&P' cèdent -0,64%, le Nasdaq et le Russel-2000 reculent conjointement de -0,55% (Apple avec -1,15% et Google avec -1,6% ont plombé la tendance).

Sur l'ensemble de la semaine, le rouge s'impose: le Dow Jones affiche -1,2%, le S&P500 -0,9% et le Nasdaq -0,4% (malgré l'inscription d'un nouveau record absolu de clôture mercredi à 5.107Pts).

Alors que les places européennes ont chuté de -2,5% cette semaine, les indices US se montrent plutôt résilients compte tenu des questionnements de plus en plus obsessionnels concernant la politique monétaire de la FED, comme si +0,25% ou +0,5% sur le taux directeur pouvaient changer la face du monde.

Alors c'est vrai, l'impact sur la conjoncture est discutable, voir contestable... mais pour les marchés financiers, c'est l'alpha et l'oméga (sans taux zéro, pas de rachats de titres massifs, pas de leviers quasi illimités sur les T-Bonds).

En effet, des taux revenus de 2,5% à zéro n'ont pas relancé l'inflation ni la croissance (laquelle est repassée dans le rouge au 1er trimestre 2015 après un 'trou d'air' au T1 2014... alors que le 'QE' de la FED était pratiquement 'full size') mais la capitalisation de Wall Street a été multiplié par 3 en 6 ans.

Sur la publication des 3 statistiques très attendues ce vendredi, l'une s'avère franchement très en-deçà des attentes... et ce n'est pas le PIB puisqu'il n'a reculé de 0,7% en rythme annualisé au premier trimestre contre -1% anticipé (contre +0,2% en estimation initiale).

L'indice PMI pour la région de Chicago chute en revanche de -6,1Pts et s'établit à 46,2 (largement au-dessous des attentes puisqu'un score de 53 étant anticipé).

Petite consolation avec l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan qui progresse de 2,1 points le mois dernier, à 90,7 (après -7,3 en avril).

La véritable surprise du jour provient du pays voisin, le Canada qui accuse une décroissance du PIB de -0,6% (pire trimestre depuis mi-2009) au lieu des +0,3% anticipé, avec un effondrement de -9,7% des investissements des entreprises canadiennes du secteur de l'énergie.

Le pétrole a connu une fin de semaine 'bullish' avec une envolée de +4,6% à 60,3$ sur le NYMEX.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières n'en ont même pas profité puisque Freeport décrochait de -2,5%, Peabody de -1,75%, Nal Oilwell -1,5%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...