Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Consolidation de l'euro en fin de semaine

Marché : Consolidation de l'euro en fin de semaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se décidait à consolider les deux séances de hausse précédentes contre le dollar (+ 1,77% et + 0,61%), en cédant 0,39% à 1,3045 dollar. L'euro semble ainsi “digérer” les annonces de la Fed intervenues mercredi, qui ont redonné un coup de fouet à l'euro.

Le dollar est toujours agité par les déclarations effectuées mercredi par la Fed, qu'il s'agisse des “minutes” du dernier FOMC, le comité de politique monétaire des 18 et 19 juin derniers, qui s'avèrent plus troubes qu'il ne l'avait semblé de prime abord. En effet, près de la moité des membres votants du FOMC demandaient l'arrêt des QE d'ici la fin de l'année, ce qui relativise la décision finale de les arrêter mi-2014 sous réserve de bons indicateurs.

Ensuite, Ben Bernanke a aussi déclaré, à l'issue d'un discours sur les 100 ans de la politique monétaire mercredi dernier, que les taux d'intérêt (abaissés à 0-0,25% depuis fin 2008) ne seraient pas forcément relevés immédiatement dès que le taux de chômage (7,6% actuellement) passera sous la barre déjà communiquée des 6,5%. Selon les prévisions de la Fed, le chômage devrait revenir en 2014 à 6,5-6,8%, mais cela ne présagerait donc pas pour autant d'une durcissement de la politique monétaire conventionnelle (les taux) en même temps que l'arrêt de la politique non-conventionnelle (ici, les rachats d'actifs du QE).

'Les propos de Ben Bernanke laissant entendre que la Réserve fédérale devrait poursuivre encore un moment sa politique monétaire ultra-accommodante ont permis de rassurer les investisseurs', explique un analyste de Saxo Banque. Elles ont aussi eu pour effet de prendre à contre-pied les paris quasi-unanimes de hausse forte et rapide du dollar, qui contre l'euro a donc baissé sur la semaine d'un point bas de 1,2755 à 1,3207 hier.

'En effet, le taux de chômage de 7,6% et le taux d'inflation loin de l'objectif de 2% de la Fed laissent présager que le programme de rachats d'actifs et les injections de liquidités dans le système financier devraient se poursuivre un 'long' moment', poursuit-il.

L'analyste pointe d'ailleurs des chiffres toujours mitigés pour la première économie mondiale : les nouvelles demandes d'allocation chômage ont ainsi augmenté à 360.000 la semaine dernière, contre un consensus inférieur à 340.000.

L'euro prend également 0,27% contre le yen à 129,80, 0,22% contre le sterling à 0,8643 et reste stable face au franc suisse (+ 0,04%) à 1,2397.

De ce côté de l'Atlantique, on notera que l'inflation en Espagne s'est accélérée de 0,3 point au mois de juin, à 2,1% en rythme annuel, et que la production industrielle de la zone euro s'est tassée de 0,3% en mai par rapport à avril.

Cet après-midi sur l'agenda statistique américain, les cambistes guetteront les prix à la production industrielle et l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...