Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Confirme son soulagement

Marché : Confirme son soulagement

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens confirment leur soulagement cet après-midi, une intervention de Vladimir Poutine ayant confirmé l'éloignement du risque d'une guerre ouverte entre la Russie et l'Ukraine.

Milan grimpe de 3,1%, devant Amsterdam (+2,5%), Lisbonne (+2,4%), Paris et Francfort (+2,3%), Bruxelles et Madrid (+2,1%), Londres et Zurich (+1,7%). A New York le Dow Jones progresse de 1,2% et le Nasdaq de 1,6%.

'La confiance des marchés actions a été restaurée, la confrontation russo-ukrainienne n'étant plus en alerte rouge : la perspective d'une guerre recule avec le rappel des troupes russes à leurs bases', rappelle IG.

'Dans le cas où la situation resterait concentrée sur la Crimée seulement sans qu'il n'y ait d'autre intervention en Ukraine, cette situation pourrait représenter une opportunité pour établir de nouvelles positions au sein des portefeuilles', juge en outre Deutsche A&WM.

La question ukrainienne domine d'autant mieux les esprits que le calendrier des statistiques est pratiquement vide ce mardi. Toutefois, a été annoncée une baisse de 0,3% des prix à la production industrielle en janvier dans la zone euro.

Sur le plan des valeurs, l'apaisement des tensions géopolitiques permet à GlencoreXstrata de prendre 2,3% à 334 pence à Londres, malgré la publication par le géant minier d'une lourde perte en 2013, en raison de provisions pour dépréciation.

Fresnillo recule de 2,1% à 950 pence, après la parution des comptes 2013 du groupe mexicain : à cette occasion, le premier mineur d'argent au monde a indiqué que sa production de ce métal fin ne devrait pas progresser en 2014.

Royal Mail (-0,4% à 591 pence) reste aussi à l'écart, pénalisé par une note de Crédit Suisse qui entame un suivi avec une opinion 'sous-performance' et un objectif de cours fixé à 530 pence sur le titre de la poste britannique.

A Francfort, RWE avance de 1,5% à 29,1 euros à Francfort, à la suite de l'annonce - largement anticipée par les marchés - de la première perte annuelle du groupe énergétique en plus de 60 ans, à cause de dépréciations sur des centrales.

Beiersdorf progresse de 2,2% à 73,7 euros et figure donc plutôt dans le haut du DAX, après la présentation de résultats annuels et des perspectives 2014 du groupe de cosmétiques qui exploite notamment Nivea.

Crédit Agricole prend 3,8% à 11,5 euros et figure donc en tête à Paris, soutenue par des propos de Société Générale qui relève son conseil de 'conserver' à 'achat' et sa cible de 8,5 à 13,3 euros par action.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...