Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Comme l'Espagne, Bankia montre des signes de rémission

Marché : Comme l'Espagne, Bankia montre des signes de rémission

Marché : Comme l'Espagne, Bankia montre des signes de rémissionMarché : Comme l'Espagne, Bankia montre des signes de rémission

MADRID (Reuters) - Le redressement de l'activité de crédit de Bankia au troisième trimestre suggère que la banque espagnole est en voie de guérison, quelques mois après avoir fait l'objet d'un sauvetage financier coûteux pour l'Espagne.

Le bénéfice qu'elle a dégagé sur les neuf premiers mois de l'année fournit un argument de plus au gouvernement espagnol pour ne pas prolonger le plan d'aide au secteur bancaire de 41 milliards d'euros accordé par ses partenaires européens.

Cette annonce intervient à l'avant-veille de la publication de statistiques qui devraient montrer que l'Espagne est sortie de récession au troisième trimestre.

Bankia a fait état lundi d'un bénéfice net de 362 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient un résultat de 311 millions.

Sur un an, le produit net d'intérêts s'inscrit certes encore en baisse, mais il a progressé par rapport au deuxième trimestre, une amélioration déjà observée chez ses concurrents Sabadell et Caixabank qui accréditant la thèse d'un début redressement de l'économie espagnole.

Selon la Banque d'Espagne, le produit intérieur brut (PIB) du royaume a progressé de 0,1% au troisième trimestre par rapport au deuxième, et les chiffres qui seront publiés mercredi par Madrid devraient confirmer cette tendance.

Les difficultés que traverse le secteur bancaire espagnol devraient toutefois continuer de peser sur l'économie du pays, les banques ayant tendance à durcir les conditions d'octroi de crédit pour améliorer leurs bilans, à plus forte raison avec la diminution du nombre de créanciers solvables.

Chez Bankia, les prêts nets ont diminué de plus de 9% sur les neuf premiers mois de l'année.

La part des créances douteuses dans l'ensemble de ses encours a encore augmenté à 13,6% contre 13,4% à fin juin, un niveau supérieur à celui de 12,1% enregistré en moyenne dans le secteur bancaire espagnol.

Sarah White et Jesus Aguado, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...