Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Calme plat des devises avant la réunion de la BCE

Marché : Calme plat des devises avant la réunion de la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne attendait sagement, jeudi midi, que le conseil des gouverneurs de la BCE se termine par la traditionnelle conférence de presse de son président, Mario Draghi. Vers midi, l'euro évoluait ainsi de manière peu significative contre le billet vert américain (- 0,09% à 1,3192 dollar), le yen nippon (- 0,01% à 131,7 yens l'euro) et le sterling (- 0,01% à 0,8452).

Seule exception parmi les grandes paires de devises : l'euro s'apprécie de 0,28% contre le franc suisse à 1,2386 franc l'euro.

Les analystes de Saxo Banque estiment que le “billet vert profite du regain des spéculations sur les prochaines décisions de la Réserve fédérale américaine et des craintes d'une intervention militaire en Syrie”.

“En effet, malgré les chiffres du déficit commercial qui se sont aggravés davantage que prévu en juillet sur un mois, notamment vis-à-vis de l'Union européenne et de la Chine, les investisseurs préfèrent se focaliser sur la réduction des mesures de soutien de la Fed, qui pourrait voir le jour dès la fin du mois”, ajoutent les spécialistes.

En attendant, cette journée est placée sous le signe des banques centrales du Vieux Continent, à commencer par la Banque d'Angleterre et la BCE, qui publieront leurs communiqués post-réunion de comités de politique monétaire à respectivement 13 h puis 13 h 45. La conférence de presse de Mario Draghi commencera ensuite à 14 h 30.

'Nous ne nous attendons à aucun changement concernant la politique monétaire', estime un cambiste danois. 'En revanche, et malgré l'optimisme croissant qui entoure la conjoncture européenne, le ton de la BCE devrait rester clairement accommodant', estime-t-il, puisque l'établissement émetteur de Francfort s'inquiète de l'amoindrissement de la croissance du crédit et de la chute de liquidité.

Sans trop y croire, le cambiste suppute cependant : 'le lancement d'un nouveau LTRO (une opération de refinancement bancaire de long terme, comme la BCE en avait lancé fin 2011 et début 2012, ndlr) dans le but précis de contrer la faiblesse de l'octroi de crédit constituerait une bonne surprise. Dans ce cas, l'euro baisserait'.

'Face à une reprise toujours très fragile et susceptible de dérailler, une nouvelle baisse de taux de 25 points de base à un horizon de trois mois ne peut pas totalement être exclue', écrivent de leur côté les analystes de Natixis.

'Le risque est que Mario Draghi prenne acte de l'amélioration des indicateurs économiques et qu'il devienne moins accommodant', jugent enfin les stratèges d'IG, qui pointent par ailleurs le climat tendu dans lequel s'ouvre le sommet du G20 de Saint-Pétersbourg.

Notons enfin que la perspective des élections législatives allemandes du 22 septembre pourrait inciter la BCE à rester sur son quant-à-soi.

Dans ce contexte, les statistiques de la matinée sont passées inaperçues. De ce côté de l'Atlantique, on notera que le taux de chômage au sens du BIT a augmenté de 0,1 point pour atteindre 10,9% en France (DOM compris).

Dans l'après-midi, les cambistes attendent tout d'abord l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé américain, à la veille de la publication du rapport du Département du Travail. Les économistes anticipent généralement un peu moins de 200.000 créations de postes privés.

L'après-midi s'annonce en outre particulièrement riche en données économiques américaines, avec les inscriptions au chômage, la productivité, l'indice ISM des services, les commandes à l'industrie et les stocks de pétrole.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...