Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Bons chiffres de l'emploi US pour soutenir la hausse

Marché : Bons chiffres de l'emploi US pour soutenir la hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens restent orientés à la hausse après le plongeon d'hier 'post-Draghi'. Francfort est fermée pour cause de 'Jour de l'Unité Allemande'.

A la surréaction d'hier a fait suite une correction de tir 'mécanique', prévisible et que les bons chiffres mensuels de l'emploi américain sont venus affermir. A environ une demi-heure de la cloche, le CAC 40, qui avait accusé son plus fort recul de l'année hier, s'adjuge 0,9%. L'AEX (Amsterdam), le Footsie MIB (Milan) et le Footsie 100 progressent pour leur part de 1,2%. A Madrid, l'IBEX 35 gagne 1,3%. Enfin, le SMI (Zürich), en léger repli à mi-parcours, engrange maintenant environ 0,4%.

C'est peu de dire que la conférence de presse donnée hier par Mario Draghi dans le sillage de l'annonce d'un maintien des taux directeurs de la BCE a déçu. S'il ne fallait pas en attendre monts et merveilles au regard des récentes mesures adoptées l'institution pour tenter de relancer la machine et d'écarter le risque de déflation dans la zone euro (ABS, TLTRO etc.), les investisseurs souhaitaient manifestement a miniùa que les bases d'un assouplissement quantitatif à l'européenne soient jetées.

Ce voeu, le gouverneur de la BCE n'y a pas (encore ?) accédé et les marchés actions ont ensuite dévissé.

La correction du jour est donc d'ordre mécanique et ne saurait s'expliquer par les données macroéconomiques du jour en zone euro.

Publié en fin de matinée, l'indice PMI des services dans la zone euro est en effet ressorti à 52 points en septembre en seconde estimation. Il a été révisé de 0,3 point par rapport à l'estimation 'flash', est inférieur de 0,5 point à celui d'août et est surtout retombé à son plus faible niveau depuis dix mois.

Les ventes du commerce au détail dans la zone euro ont en revanche crû de 1,2% en séquentiel en août, après un repli de 0,4%.

Qu'à cela ne tienne: 'les indicateurs macroéconomiques de ce matin (ont révélé) de manière frappante à quel point la crise est aigue en zone euro et la perspective de retour durable à la croissance éloignée', a asséné Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque dont il va sans dire que le point de vue est largement partagé.

Le biais haussier a toutefois été maintenu par LA grande statistique macroéconomique de la semaine, les chiffres mensuels du chômage américain. Selon les données officielles, la première économie mondiale a créé 248.000 emplois en septembre, après 180.000 le mois précédent (chiffre révisé de 142.000) et contre un consensus de l'ordre de 210.000.

Autre bonne nouvelle : le taux de chômage a reculé de 0,2 point pour s'établir sous les 6%, à 5,9%.

De quoi compenser les légers tarissements des indices ISM et PMI des services en septembre, à respectivement 58,6 et 58,9 points, après 59,6 et 59,5 points, même si la Fed s'est voulue prudente récemment quant à ce sujet central de la reprise du marché de l'emploi américain, qui doit tout de même être relativisée et s'inscrire dans la durée avant une baisse des taux directeurs de l'institution.

Sur le front des valeurs, easyJet flambe de 6,4% à Londres après avoir revu à la hausse sa prévision annuelle de bénéfice avant impôt.

Enfin, à Zürich, Novartis (+0,3%) a reçu ce matin le feu vert de Bruxelles concernant la cession de sa division 'Santé des animaux' pour 5,4 milliards de dollars.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...