Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Bond de 78% du bénéfice de Goldman Sachs

Marché : Bond de 78% du bénéfice de Goldman Sachs

tradingsat

(Reuters) - Goldman Sachs Group a annoncé mardi une hausse de 78% de son bénéfice net au deuxième trimestre, nettement supérieure aux attentes, grâce à la hausse des revenus du trading obligataire et à la réduction des dépenses.

Les revenus tirés du trading d'obligations, de matières premières et de devises (FICC) ont progressé de 20% à 1,93 milliard de dollars sur la période et le produit net bancaire total a augmenté de 2% à 3,68 milliards.

Les investisseurs suivent de près l'évolution du trading obligataire de Goldman Sachs qui a dit vouloir rester dans cette activité bien que ses concurrents comme Morgan Stanley y ont réduit la voilure en raison de la baisse du niveau général des taux et des contraintes réglementaires qui la rendent moins lucrative.

Plusieurs des grands noms de Wall Street qui ont déjà publié leurs résultats du deuxième trimestre ont d'ailleurs fait état d'une hausse de leurs revenus tirés de leur division de trading de taux, de change et de matières premières, grâce notamment à l'augmentation des volumes de transactions liée au référendum britannique du 23 juin sur l'adhésion à l'Union européenne.

Les revenus tirés des activités de trading obligataire ont ainsi progressé de 25% pour JP Morgan Chase, de 22% pour Bank of America et de 14% pour Citigroup.

Les dépenses d'exploitation de Goldman Sachs ont diminué de 25,5% au deuxième trimestre, à 5,47 milliards de dollars.

Goldman Sachs, comme ses autres grands concurrents, s'est employée à réduire ses coûts face aux risques liés au ralentissement de la croissance chinoise et à celui des fusions-acquisitions ou du trading.

"En dépit de l'incertitude créée par le Brexit, nous avons enregistré des résultats solides", a déclaré le directeur général Lloyd Blankfein, cité dans un communiqué.

PROVISION

Les revenus tirés des activités de banque d'investissement, comme le conseil en fusions-acquisitions (M&A) ou les émissions d'actions et d'obligations, ont chuté de 11% sur un an à 1,79 milliard de dollars.

Ceux tirés de la souscription de produits de taux, un domaine dans lequel la banque cherche à renforcer ses positions, ont toutefois bondi de 20% à 724 millions de dollars, enregistrant leur deuxième meilleure performance trimestrielle jamais réalisée.

Le rendement des fonds propres s'est amélioré à 8,7% contre 4,8% un an auparavant mais demeure inférieur au seuil de 10% dont les investisseurs considèrent qu'il permet de couvrir le coût de capital.

Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 1,63 milliard de dollars (1,48 milliard d'euros), soit 3,72 dollars par action, contre 916 millions (1,98 dollar/action) un an plus tôt.

Les comptes du deuxième trimestre 2015 avaient été plombés par une provision de 1,45 milliard de dollars destinée à couvrir des coûts de procédures juridiques et réglementaires.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 3,00 dollars selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur l'ensemble du premier semestre, les revenus globaux du secteur de la banque d'investissement ont chuté de près d'un quart selon les données Thomson Reuters, en raison notamment de la volatilité des marchés de capitaux et de la raréfaction des M&A.

L'action Goldman Sachs, l'une des 30 composantes de l'indice Dow Jones de la Bourse de New York, reculait de 0,97% à 161,75 dollars en début de séance, les résultats supérieurs aux consensus ayant été anticipés par les investisseurs après la série de bonnes nouvelles dans le secteur depuis la semaine dernière. A la clôture lundi, le titre affichait une baisse de plus de 9% depuis le début de l'année.

(Sweta Singh à Bangalore, Marc Angrand et Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...