Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : BNP Paribas vend sa filiale égyptienne à Emirates NBD

Marché : BNP Paribas vend sa filiale égyptienne à Emirates NBD

Marché : BNP vend sa filiale égyptienne à Emirates NBDMarché : BNP vend sa filiale égyptienne à Emirates NBD

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a annoncé jeudi la signature d'un accord définitif portant sur la cession de la totalité de sa participation de 95,2% dans BNP Paribas Egypt à Emirates NBD.

Dans un communiqué, le groupe bancaire français a annoncé que le montant total du rachat de 100% de sa filiale se montait à 500 millions de dollars, soit environ 378,3 millions d'euros.

La transaction valorise ainsi BNP Paribas Egypt à 1,6 fois sa valeur comptable arrêtée en septembre 2012.

"Parallèlement, Emirates NBD fera également une proposition de reprise du solde de 4,8% de BNP Paribas Egypt, aux mêmes conditions, aux actionnaires minoritaires de la banque", a précisé BNP Paribas.

La clôture de la transaction doit avoir lieu avant la fin du premier trimestre de 2013.

Lundi, des sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters qu'Emirates NBD, la première banque de Dubai, avait soumis l'offre la mieux-disante pour reprendre les activités de détail de BNP Paribas en Egypte.

La banque marocaine Attijariwafabank, désireuse de s'implanter en Egypte, avait également fait part de son intérêt.

BNP Paribas avait mis en vente en juin ses activités de banque de détail en Egypte, dont le réseau représente autour de 70 agences, afin de renforcer ses fonds propres et de se recentrer sur son coeur de métier.

Le groupe français reste toutefois présent dans le pays, dans les services bancaires aux entreprises et la banque privée.

En 2011, sa filiale égyptienne a enregistré des revenus de 731 millions de livres égyptiennes (91,5 millions d'euros) et un bénéfice net de 222 millions de livres (28 millions d'euros).

La semaine dernière, la Société générale a également annoncé la cession d'une participation majoritaire dans sa filiale égyptienne à Qatar National Bank pour près de deux milliards de dollars.

Blandine Hénault, édité par Pascale Denis

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...