Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : BCE ou pas, l'euro remonte vers 1,31 dollar

Marché : BCE ou pas, l'euro remonte vers 1,31 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes jeudi midi, la monnaie unique européenne semblait décidée à repartir de l'avant face au dollar, sinon à s'approcher de nouveau des 1,31 dollar. Et ce malgré des anticipations croissantes de baisse de ses taux par la BCE la semaine prochaine. Vers 13 heures, l'euro gagne ainsi 0,38% à 1,3064 dollar l'euro.

Rien à signaler face au yen (- 0,08% à 129,42) ni contre le franc suisse (+ 0,06% à 1,2331).

L'euro cède cependant 0,73% contre la livre sterling à 0,8463 livre l'euro. On a effectivement appris ce matin que la croissance du PIB britannique au 1er trimestre était ressortie à + 0,3%, soit au-delà d'attentes moyennes situées aux environ de + 0,1%.

En Europe, par opposition à la déception statistique US de la veille quant aux commandes de biens durables, une certaine amélioration du sentiment paraît se confirmer : tout d'abord, les discours politiques visant à ne pas se contenter de politiques de rigueur se multiplient sur le Vieux Continent.

En outre, après deux bons mois de flottement, le président italien reconduit le week-end dernier, Giorgio Napolitano, a chargé Enrico Letta, issu du Parti démocrate (gauche), de former un gouvernement. A la différence des précédents candidats potentiels, M. Letta semble prêt à rassembler une vaste coalition, et nombre de commentateurs estiment que le grand gagnant de cette affaire est Silvio Berlusconi, qui risque de se poser en incontournable allié. Reste donc à savoir si cet éventuel futur gouvernement sera en état de mener des réformes structurelles.

De plus, à une semaine de la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, les attentes des opérateurs restent fortes. Selon les cambistes de Société Générale, 'la spéculation quant à une baisse des taux de la BCE s'intensifie. La faiblesse de l'indice Ifo, en Allemagne, et celle des commandes de biens durables aux Etats-Unis soulignent le trou d'air que traverse actuellement la croissance.' Dans ce contexte, les opérateurs de marché sont nombreux à se demander si la BCE ne va pas abaisser ses taux lors de sa prochaine réunion, le 2 mai.

'L'indice Ifo décevant publié hier ne fait que renforcer la pression sur la BCE en vue d'un abaissement de ses taux', indique un opérateur de changes qui estime possible une baisse de 25 points de base, à 0,50%. “Quelle pression sur les épaules de Mario Draghi ! es attentes du marché sont très fortes”, souligne Barclays Bourse.

Peu de temps après la nomination de Mario Draghi fin 2011, la BCE avait abaissé, en deux fois, les taux directeurs de la BCE à leur plus bas niveau historique de 0,75%, dès le mois de juillet 2012.

Une nouvelle baisse serait donc en vue ? Le cas échéant, cette décision réduirait l'écart entre les taux de la BCE et ceux de la Fed (0-0,25%) et de la Banque du Japon (0-0,10%), ce qui par voie de conséquence devrait peser sur la valeur relative de l'euro. Ce n'est guère le cas ces dernières séances.

D'ailleurs, Société Générale n'y croit toujours pas : 'le fait que le mécanisme de transmission monétaire (vers le crédit) soit cassé implique qu'une baisse des taux ne serait pas très efficace, même s'il pourrait avoir un effet psychologique', élément qui ne doit pas être négligé. Les analystes estiment 'qu'une politique ciblée permettant de fournir du crédit à bon marché aux Etats périphériques de la zone euro serait plus efficace'.

Sur l'agenda statistique, on a appris ce matin que le taux de chômage avait en Espagne progressé de 1,2 point à 27,2% au premier trimestre 2013, relativement à la même période un an plus tôt. Le nombre de chômeurs atteint 6,2 millions.

Cet après-midi, les cambistes guetteront les traditionnelles inscriptions hebdomadaires au chômage américain, attendues globalement au même niveau que celles de la semaine précédente, soit vers 350.000.

Demain vendredi, la première estimation de la croissance du PIB des Etats-Unis pour le 1er trimestre sera rendue publique. Après + 0,4% au 4ème trimestre 2012, le consensus table sur environ 3% de progression.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...