Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : BCE au-delà des attentes, chute verticale des Bunds

Marché : BCE au-delà des attentes, chute verticale des Bunds

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les taux longs européens effacent l'essentiel des pertes de la veille: les 'rumeurs' et autres 'fuites' distillées la veille avaient semble-t'il pour vocation de ménager un 'effet de ravissement' puisque le 'QE' de la BCE va mettre en oeuvre un programme de rachat tous azimuts de 60MdsE (et non 50) d'injections monétaires par mois, de mars 2015 jusqu'au mois de septembre 2016, soit 18 mois de déferlement de liquidités pour un montant global de 1.080MdsE (voir plus si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous).

C'est une décision qui 'a fait consensus' même si on lit entre les lignes qu'il ne s'agit pas d'une 'unanimité'.

Le but : combattre la déflation (les prix 'IPCH' reculaient de -0,2% à fin 2014) et réduire le coût d'emprunt des Etats.

En ce qui concerne la question du partage des risques dans le cadre des rachats de dettes souveraines, la mutualisation portera sur 80% des acquisitions de la BCE (au lieu d'un fractionnement pays par pays), les états respectifs ne supportant que 20% du risque.

La BCE s'interdit par ailleurs de racheter plus de 25% du montant de chaque émission de dette souveraine inscrite au calendrier de chaque état.
La BCE renonce à un statut de 'super-séniorité' en plafonnant la détention du montant global d'une tranche de dette souveraine à 33% (après rachats successifs).

Le rendement des Bunds effectue une chute verticale de -12,5Pts de base de 0,53% à 0,405%, les 'bonos' voient leur rendement chute de 17Pts de base à 1,41 (nouveau plancher historique) contre 1,58% ce matin et les BTP espagnols se détendent de -15Pts de 1,72 vers 1,57%.

Nos OAT affichent de nouveau un rendement plancher de 0,62% contre 0,72%: la France pourrait faire bientôt parti du club très fermé des pays qui se refinancent à 0,50%... un authentique miracle pour un pays qui perdu son 'triple A' et dont la dette pourrait être prochainement dégradée: c'est la preuve qu'il ne saurait plus être question de 'taux marché' durant les 20 prochains mois alors que nous rentrons de plain pied dans un régime de marchés de taux totalement administrés.

Pour l'anecdote, le Département américain du Travail a recensé 310.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage lors de la semaine close le 17 janvier, contre 317.000 au terme de la semaine précédente... une déception par rapport au consensus de 302.000.

Un chiffre totalement relégué au second plan par les annonces de la BCE et les T-Bonds US bénéficient également d'une ruée sur les échéances à moyen ou long terme puisque les rendements semblent disposer d'une nouvelle marge de contraction: le '10 ans' repasse donc de 1,94% à 1,82% (proche du plancher des 1,77% de mardi).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...