Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Barclays cède ses agences italiennes à CheBanca!

Marché : Barclays cède ses agences italiennes à CheBanca!

Marché : Barclays cède ses agences italiennes à CheBanca!Marché : Barclays cède ses agences italiennes à CheBanca!

MILAN (Reuters) - Barclays a annoncé jeudi la cession de son réseau d'agences en Italie à CheBanca!, la filiale de banque de détail créée il y a sept ans par Mediobanca.

L'opération porte sur 89 agences employant 620 personnes, avec 222.000 clients et un portefeuille de prêts résidentiels de 2,9 milliards d'euros, a précisé la banque dans un communiqué.

La transaction prévoit que Barclays refinance sa filiale à hauteur de 237 millions d'euros avant de la remettre à CheBanca! L'opération se traduira par une moins-value de 200 millions de livres (282 millions d'euros) dans les comptes de la banque britannique au quatrième trimestre et une réduction de ses actifs pondérés du risque d'environ 800 millions de livres.

Cette cession s'inscrit dans le cadre de la stratégie de sortie de Barclays de l'activité de banque de détail en Europe continentale pour se concentrer sur son coeur de métier, la banque d'investissement et le financement des entreprises.

"Cette opération est une preuve supplémentaire du remodelage de Barclays Group dans le but de se concentrer sur son coeur de métier", a déclaré Jes Staley, le nouveau directeur général de la troisième banque britannique par sa capitalisation boursière.

"Nous continuons à progresser dans la réduction de Barclays Non-Core (non-stratégique) avec pour objectif des actifs pondérés du risque d'environ 20 milliards de livres à fin 2017."

Barclays conservera ses activités de banque d'investissement et de financement des entreprises en Italie, ainsi que les prêts non cédés à CheBanca !

La banque devrait se retrouver avec plus de 10 milliards de livres (14 milliards d'euros) de prêts hypothécaires italiens dans ses comptes, qu'elle cherche à vendre. Elle détenait 13,5 milliards de livres de ces prêts au début de l'année.

Elle négocie la cession d'un portefeuille de prêts immobiliers d'un milliard d'euros à la société de gestion américaine Fortress Investment Group, avait-on appris en octobre.

Barclays, qui avait déjà sensiblement réduit son réseau d'agences en Italie en 2010, avait annoncé l'an dernier son intention de vendre ses opérations de banque de détail en Europe continentale. Le groupe a déjà trouvé preneur pour ses agences en Espagne et au Portugal et cherche toujours à céder des actifs en France.

"Le fait que cela ne pose pas de problème à la direction de (Barclays) de réaliser une cession qui dilue son capital, associé à sa réussite aux tests de résistance menés par la Banque d'Angleterre, nous laisse penser que les inquiétudes concernant la capitalisation de la banque et un éventuel besoin d'augmentation de capital sont très surfaites", dit Gary Greenwood, analyste chez Shore Capital.

Le titre Mediobanca gagne 0,7% vers 10h00 GMT en Bourse de Milan et Barclays avance de 0,4% à Londres, dans des marchés en hausse.

(Silvia Aloisi et Greg Mahlich, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...