Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Baisse des prix de détail au Japon, la BoJ sous pression

Marché : Baisse des prix de détail au Japon, la BoJ sous pression

Marché : Baisse des prix de détail au Japon, la BoJ sous pressionMarché : Baisse des prix de détail au Japon, la BoJ sous pression

TOKYO (Reuters) - La baisse des prix de détail en décembre, hors produits alimentaires frais, atteste d'une situation de déflation qui persiste au Japon, accentuant les pressions pour que la Banque du Japon adopte de nouvelles mesures de relance afin d'atteindre son nouvel objectif d'inflation.

La BoJ l'a doublé mardi, à 2%, et s'est engagée à procéder à des rachats d'actifs illimités.

La baisse des prix, hors alimentaire, a été de 0,2% annuel en décembre, conforme au consensus, après un déclin de 0,1% en novembre.

En excluant les produits énergétiques, la baisse est encore plus prononcée, de 0,6% en décembre.

"Les pressions haussières sur les prix ont été faibles en décembre mais on peut penser que la baisse des prix va ralentir en raison du recul du yen qui renchérira les importations de pétrole et d'essence", commente Shuji Tonouchi, stratège de Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

"L'assouplissement renforcé de la Banque du Japon ne débutera pas avant l'an prochain mais il se peut qu'elle envisage de nouvelles mesures une fois que le gouvernement aura nommé le nouveau gouverneur et ses adjoints."

Les dernières prévisions économiques de la BoJ donnent une baisse des prix de détail, hors alimentaire, de 0,2% durant l'exercice budgétaire en cours, et une hausse de 0,4% sur le prochain, qui débutera le 1er avril.

Le Japon a enregistré en 2012 un déficit commercial record mais le sentiment des industriels s'est amélioré en janvier et devrait persister dans cette voie dans les mois qui viennent, en raison du tassement du yen et aux mesures budgétaires et monétaires de relance.

Les analystes voient l'économie nippone inscrire une croissance de 1,8% durant le prochain exercice. Beaucoup d'économistes craignent cependant que les mesures de relance n'aient qu'un effet limité si le gouvernement ne se lance pas dans des réformes économiques qui risquent d'être impopulaires.

Kaori Kaneko; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Julien Dury

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...