Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Attend sagement l'emploi US et le BCE

Marché : Attend sagement l'emploi US et le BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs ne parviennent pas à faire l'impasse sur les propos peu encourageants de la Fed et comptent désormais sur la BCE pour leur remonter le moral.

Lisbonne grappille 0,1%, Londres et Madrid avancent de 0,4%, Bruxelles et Amsterdam de 0,3%, Milan et Zurich de 0,5%, Paris de 0,6%, tandis que Francfort gravite à l'équilibre.

Certaines paroles font blémir. 'Les propos du gouverneur de la Fed, Jeremy Stein, laissent à penser que la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque Centrale américaine pourrait changer à partir du mois d'octobre, se basant sur toutes les informations récoltées depuis le début de l'année, notamment au niveau de tous les fondamentaux macro-économiques observés depuis lors', indique Saxo Banque.

'La thématique des banques centrales restera au centre des mouvements des marchés cette semaine', prédit de son côté Aurel BGC. 'Après le discours des membres du FOMC, les investisseurs vont disséquer les propos de Mario Draghi', souligne le bureau d'études, précisant que cette semaine sera courte aux Etats-Unis et que donc, Mario Draghi n'aura pas son auditoire américain. En raison de la fête nationale, les marchés américains seront fermés jeudi, après n'avoir fonctionné qu'une demi-journée la veille.

Ainsi, cette semaine sera chargée en annonces économiques avec la réunion de la Banque centrale européenne jeudi et les chiffres mensuels sur l'emploi et du chômage aux Etats-Unis vendredi.

Cet après-midi, à 16h00, les investisseurs prendront connaissance de l'ISM manufacturier pour juin et des dépenses de construction pour mai, attendus respectivement en hausse à 50,5 et en progression de 0,6%.

'Plus tôt ce lundi, l'indice PMI manufacturier chinois est parvenu à se maintenir dans le vert en juin, bien qu'en repli à 50,1 après 50,8 en mai', précise Rudolf Muscat, trader chez RTFX.

Sur le front des valeurs, Siemens progresse de 2,2% à 79,4 euros, entouré pour la cession à Nokia des 50% que détient le conglomérat allemand dans leur coentreprise Nokia Siemens Networks (NSN), pour un montant de 1,7 milliard d'euros.

KBC recule de 1,5% à 28,2 euros, après avoir annoncé vouloir rembourser la première tranche des aides publiques aux pouvoirs publics flamands au second semestre 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...