Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Arbitre entre les résultats en Europe

Marché : Arbitre entre les résultats en Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans l'attente de la conclusion de la réunion de politique monétaire de la Fed (FOMC), les Bourses européennes progressent sensiblement et arbitrent entre les différents résultats d'entreprises parus ce matin.

Milan grimpe de 1,5%, devant Madrid (+0,8%), Bruxelles et Lisbonne (+0,7%), Paris (+0,5%), Londres et Amsterdam (+0,3%), Francfort (+0,2%), tandis que Zurich gravite autour de son équilibre. A New York, le Dow Jones gagne 0,2%.

'Les investisseurs vont porter leur attention sur la réunion de la Fed qui abordera notamment la question d'une diminution du montant des rachats d'actifs', indique Saxo Banque, prévenant que 'si les craintes se confirment les principaux indices pourraient être impactés'.

En attendant la conclusion du FOMC mercredi, les marchés profitent de la progression des indices de sentiment économique (ESI) et du climat des affaires (BCI) de la Commission européenne, l'indice BCI retrouvant ainsi son plus haut niveau depuis avril 2012 (-0,38).

Toujours du côté des statistiques, l'indice de confiance du consommateur américain du Conference Board a diminué à 80,3 en juillet, contre 82,1 en juin alors que les analystes l'attendaient globalement stable par rapport à l'estimation initiale de 81,4 de juin.

'La confiance demeure toutefois bien supérieure à son niveau d'il y a un an', remarque Lynn Franco, le directeur des indicateurs économiques du Conference Board, pour qui les chiffres augurent tout de même d'un renforcement de l'économie.

Les opérateurs se concentrent surtout sur la saison des résultats qui bat son plein. A ce stade, Aurel BGC souligne que 'sur le chiffre d'affaires, il est difficile de parler de déception sur les entreprises européennes par rapport à leurs homologues américaines'.

Sur le DAX, Deutsche Bank perd 4,4% à 34,3 euros après l'annonce d'un bénéfice net trimestriel divisé par deux. La publication d'Infineon (-4,3% à 6,7 euros) ne reçoit pas non plus un accueil enthousiaste, à la différence de celle de Linde (+1,4% à 145 euros).

A Londres, Barclays s'affaisse de 6,2% à 290 pence, sanctionné pour l'importante augmentation de capital annoncée à l'occasion de ses semestriels, tandis que les résultats de BP (-3,1% à 453 pence) se trouvent fraichement accueillis.

UBS s'apprécie de 2,2% à 18,1 francs et signe la plus forte hausse du SMI, porté par l'annonce d'un bénéfice trimestriel en hausse pour le deuxième trimestre, et ce en dépit de lourdes charges et dépréciations.

EDF caracole en tête du CAC40 à Paris et grimpe de 6,8% à 21,6 euros : l'électricien tricolore a dévoilé mardi des résultats semestriels en hausse et relevé ses objectifs 2013 de résultat brut d'exploitation.

Lanterne rouge du FTSE Mib à Milan, Fiat recule de 3,8% à six euros, miné par un avertissement sur résultats lancé par sa filiale américaine Chrysler, alors que le constructeur automobile italien affiche des résultats trimestriels plutôt satisfaisants.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...