Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Angoissé par l'Europe du Sud

Marché : Angoissé par l'Europe du Sud

tradingsat

(CercleFinance.com) - Angoissées en particulier par de mauvaises nouvelles en provenance d'Europe du Sud, les Bourses du vieux continent ne profitent nullement de 'minutes' de la Fed pourtant bien accueillies la veille outre Atlantique.

Londres et Zurich reculent de 0,8%, Francfort de 1,1%, Paris et Bruxelles de 1,2%, Amsterdam abandonne 1,5%, Milan 1,7%, Madrid 2% et Lisbonne 3,6%. A New York mercredi, le Dow Jones a pris 0,5% et le Nasdaq, 0,6%.

La Réserve fédérale a confirmé dans son compte-rendu que ses rachats d'actifs s'éteindront bien en octobre comme anticipé par les économistes, mais l'autorité monétaire semble surtout disposée à patienter avant d'envisager de remonter ses taux.

'Toute chance d'ouverture positive en Europe dans le sillage de Wall Street a déraillé avec la parution de faibles chiffres du commerce extérieur chinois et de données décevantes en provenance de France', note toutefois un analyste marché d'IG.

En effet, la production industrielle de l'Hexagone a baissé de 1,7% en mai, alors que les économistes l'anticipaient en petite hausse, et l'inflation annuelle des prix à la consommation a ralenti à +0,5%, après +0,7% sur les deux mois précédents.

Surtout, les marchés s'inquiètent alors que Moody's a décidé de dégrader de trois crans la note attribuée à Espirito Santo Financial Group, à 'Caa2', conséquence de l'augmentation de l'exposition d'ESFG vis-à-vis d'ESI et Rio Forte.

'Selon le Diario Economico du 10 juillet, Espirito Santo International (ESI) considère la possibilité de se mettre en faillite en cas d'échec de la négociation de la restructuration des dettes GES', pointe Aurel BGC.

Au Royaume Uni, le déficit commercial s'est accentué à 2,4 milliards de livres en mai, contre 2,1 milliards au mois précédent. A noter par ailleurs que le comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre se réunit ce jour.

Sur le plan des valeurs, nombre de titres parapétroliers dévissent comme Technip (-3,2% à 76 euros) ou CGG (-6,6% à neuf euros) à Paris, dont le sillage de Fugro qui plonge de 20% à 32,6 euros à Amsterdam à la suite d'un avertissement sur résultats.

Heineken perd 0,9% à 53,5 euros et surperforme donc un peu l'AEX, aidé par Crédit Suisse qui relève son opinion de 'sous-performance' à 'neutre' et son objectif de cours de 47 à 53 euros sur le titre du brasseur néerlandais.

Burberry s'adjuge 1,8% à 1.440 pence à Londres, entouré pour l'annonce de ventes en croissance organique de 12% sur le premier trimestre de la maison de luxe britannique, grâce notamment aux ventes en ligne.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...