Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : ANA a perdu 11 millions d'euros à cause du Dreamliner en janvier

Marché : ANA a perdu 11 millions d'euros à cause du Dreamliner en janvier

Marché : ANA a perdu 11 millions d'euros à cause du Dreamliner en janvierMarché : ANA a perdu 11 millions d'euros à cause du Dreamliner en janvier

TOKYO (Reuters) - All Nippon Airways (ANA) (ANA), la compagnie du lancement du Boeing 787 Dreamliner, a annoncé jeudi avoir perdu 1,4 milliard de yens (plus de 11 millions d'euros) en janvier en raison des annulations de vols induites par l'immobilisation au sol de l'appareil après une série de défaillances techniques.

Le premier transporteur aérien asiatique en termes de chiffre d'affaires a dit ne pas savoir quand les vols du Dreamliner étaient susceptibles de reprendre, notant que cela rendait difficile l'évaluation financière à plus long terme de l'impossibilité d'utiliser l'avion.

ANA a ajouté ne pas encore avoir décidé si elle allait demander des compensations à Boeing. La compagnie a en revanche déclaré qu'elle reportait de près de trois mois, à fin avril, l'annonce de son plan d'entreprise sur deux ans en raison des problèmes du Dreamliner.

Les autorités américaines et japonaises de régulation de l'aviation civile ont ouvert des enquêtes sur les incendies des batteries lithium-ion survenus dans deux 787 au début du mois, entraînant une interdiction de voler pour tous les exemplaires de ce modèle déjà en exploitation.

ANA a précisé ne pas avoir, pour l'instant, l'intention de modifier une stratégie de croissance fondée en bonne partie sur le 787, un appareil dont la fabrication intègre une part importante de matériaux composites, ce qui permet une diminution sensible des besoins en carburant.

Mais la compagnie aérienne, qui sans le Dreamliner ne peut desservir des liaisons qu'elle venait à peine d'ouvrir, a précisé qu'une immobilisation prolongée des appareils aurait une incidence sur sa stratégie de croissance.

"Nous n'avons encore rien décidé sur notre droit à exiger des dommages, mais, évidemment, si un montant est fixé pour les incidents, nous négocierons", a déclaré Kiyoshi Tonomoto, directeur financier d'ANA, à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre de l'exercice 2012-2013.

Ces derniers se sont traduits par un recul de plus de 20% du bénéfice d'exploitation, à 32,2 milliards de yens et par un chiffre d'affaires en progression de 4%, à 379 milliards.

ANA a annulé près de 850 vols jusqu'au 18 février en raison des problèmes du Dreamliner, qui représente environ 7% de la flotte totale de la compagnie. Ces annulations affectent plus de 82.000 passagers alors qu'ANA en fait voler 3,7 millions tous les mois dans ses avions.

A ce stade, ni ANA ni son concurrent japonais Japan Air Lines (JAL) n'ont dit qu'ils allaient modifier leur commande de 787.

Mercredi, après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, Boeing a dit ne pas prévoir d'"impact financier significatif" de l'interdiction de voler des 787 par les régulateurs sur ses résultats de 2013.

James Topham, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...