Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lloyd's supprime 15.000 emplois, le titre bondit de 9%

Marché : Lloyd's supprime 15.000 emplois, le titre bondit de 9%

Lloyd's supprime 15.000 emplois, le titre bondit de 9%Lloyd's supprime 15.000 emplois, le titre bondit de 9%

par Sudip Kar-Gupta et Steve Slater

LONDRES (Reuters) - Lloyds a annoncé jeudi la suppression de 15.000 postes, des réductions de coûts et des ventes d'actifs dans le cadre d'une nouvelle stratégie destinée à redynamiser la banque britannique, qui a été partiellement nationalisée pendant la crise financière.

A la suite de la présentation de ces orientations, le titre Lloyds bondissait vers la mi-journée de 8,6% à 48,49 pence alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes gagnait 0,68%.

"Nous anticipons une réduction de 15.000 postes à la suite d'un programme de simplification", précise la société dans un communiqué.

Le directeur général Antonio Horta-Osorio, en poste depuis une centaine de jours, a présenté jeudi ses projets de restructuration. Son objectif, a-t-il dit, est de réduire le niveau des dirigeants intermédiaires afin de rendre le fonctionnement de la banque plus simple et plus souple.

La banque espère dégager quelque 1,5 milliard de livres (1,67 milliard d'euros) d'économies annuelles à partir de 2014, ce qui lui permettrait d'investir deux milliards de livres de plus dans son coeur de métier qu'est l'activité de détail.

Lloyds prévoit également de réduire sa présence à l'étranger.

L'Etat britannique détient 40,6% de la banque depuis qu'il a volé à son secours au début de l'année 2009. A l'époque, Londres avait également sauvé de la faillite Royal Bank of Scotland, désormais publique à quelque 83%.

Les nouvelles suppressions d'emploi annoncées porteront à 27.000 le total des postes supprimés depuis la crise financière de 2008. Lloyd's emploie à l'heure actuelle 103.000 personnes.

Antonio Horta-Osorio compte réduire la présence de Lloyd's dans le monde à moins de 15 pays d'ici 2014, contre 30 actuellement, là aussi dans le but de concentrer les forces du groupe dans l'activité de détail au Royaume-Uni, où elle domine le marché.

Le groupe est actuellement présent en Europe (Pays-Bas, Allemagne, Espagne), en Amérique du Nord et du Sud, et en Asie. Antonio Horta-Osorio, débauché par la Lloyd's auprès de Santander UK, n'a pas souhaité dire quels pays il comptait quitter.

Le syndicat britannique Unite a contesté le plan de suppressions d'emploi, mais le directeur général a estimé qu'il était nécessaire.

Gregory Schwartz pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...