Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de parisLes valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies, mardi, à la Bourse de Paris où le CAC 40 marque une pause (-0,9% à 3.133,00 points vers 12h20) après avoir gagné près de 11% au cours des cinq dernières séances.

* Les plus fortes baisses du CAC 40 ont subi des dégradations de brokers.

* ESSILOR perd 3,37% à 51,68 euros, Morgan Stanley étant passé de surpondérer à pondération en ligne avec un objectif de cours ramené de 54 à 45 euros, pour tenir compte d'une valorisation élevée au regard de la dégradation de la conjoncture et d'une possible récession.

* STMICROLECTRONICS cède 3,81% à 5,23 euros. ING a abaissé son objectif de cours de 6,3 à 5,5 euros et reste à conserver.

* ACCOR (-3,62%) accuse la troisième plus forte baisse du CAC 40. Barclays, qui se dit prudent sur le secteur hôtelier, a abaissé sa recommandation de pondération en ligne à sous-pondérer.

* Les bancaires résistent. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+0,83%) et BNP PARIBAS (+0,97%) sont en tête des hausses du CAC 40. La société de gestion Capital Research & Management a franchi le seuil de 5% du capital de la SocGen, passant de 4,65% à 5,23%.

* CRÉDIT AGRICOLE recule de 0,87%. Philippe Brassac, secrétaire général de la Fédération nationale du Crédit Agricole, a déclaré au journal Les Echos que la banque verte avait l'intention de concentrer ses activités autour des métiers de la banque de détail de proximité.

* EADS gagne 0,21%. Le groupe n'est pas impacté par les difficultés que rencontrent les banques françaises à trouver certains financements en dollars mais est prêt, si besoin, à financer ses ventes dans des proportions raisonnables, a déclaré lundi Louis Gallois, président exécutif de la maison mère de l'avionneur Airbus.

* AREVA perd 2,2%. Le groupe devra sans doute inscrire de nouvelles provisions dans ses comptes pour pouvoir notamment faire face à la baisse des prix des minerais et aux coûts de l'EPR finlandais, déclare le député Marc Goua, rapporteur spécial de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, dans La Tribune mardi.

* EUROFINS (+6,18%) est en tête des hausses du SBF 120, Société générale étant passé de vendre à conserver sur le titre avec un objectif de cours porté de 47 à 57 euros.

Raoul Sachs, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...