Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où le CAC 40, a chuté de 2,51% à 3.780,85 points après avoir enfoncé une zone de support importante autour de 3.750 points points, plombé par la crainte d'une catastrophe nucléaire au Japon.

Le volume d'échanges sur l'indice phare de la place parisienne a approché les 7,7 milliards d'euros, soit plus de deux fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois.

* L'ensemble des valeurs du CAC 40 ont fini dans le rouge, SAINT-GOBAIN signant la meilleure performance de l'indice avec un repli limité à 0,17% à 40,015 euros, après une baisse de plus de 6% au cours des deux semaines précédentes.

* PPR (-5,29% à 100,20 euros), plus forte baisse du CAC 40, et LVMH (-2,2% à 104,25 euros) ont une nouvelle fois été pénalisés par la situation japonaise, l'archipel nippon étant un important marché du luxe. Depuis le séisme survenu vendredi, les deux valeurs ont perdu près de 8%.

* STMICROELECTRONICS a chuté de 4,64% à 8,675 euros, pénalisé par des perturbations dans l'approvisionnement du secteur des semi-conducteurs et le bond des prix des composants.

Hors CAC, INGENICO a reculé de 2,68% à 25,26 euros, en dépit de l'annonce du groupe assurant ne pas être impacté significativement par la catastrophe au Japon.

* Dans un contexte d'incertitude et d'inquiétude, les plus importantes pondérations du CAC 40 ont lourdement pesé sur l'indice, TOTAL finissant la séance en repli de 2,34% à 40,62 euros, suivi par SANOFI-AVENTIS (-3,24% à 46,83 euros) et les bancaires: SOCIETE GENERALE (-3,49% à 45,80 euros) et BNP PARIBAS (-2,09% à 51,96 euros).

* Comme la veille, la FILIÈRE NUCLÉAIRE a souffert en Bourse, l'accident de la centrale japonaise de Fukushima ayant relancé le débat sur la production d'énergie nucléaire. Areva a chuté de 8,56% à 28,805 euros et EDF a reculé de 1,38% à 28,56 euros.

EDF et l'italien A2A vont prolonger leur pacte d'actionnaires au sein d'Edison pour six mois afin de se laisser le temps de trouver un accord sur la restructuration de leur partenariat, selon une source proche du dossier.

En outre, Areva a annoncé qu'un expert indépendant avait valorisé à 1,62 milliard d'euros la part de Siemens dans Areva NP, leur filiale commune de réacteurs nucléaires, en dessous de la valeur inscrite aux comptes du groupe français.

* En revanche, les valeurs liées aux ÉNERGIES RENOUVELABLES ont été plébiscitées, le marché anticipant une augmentation des investissements dans ce secteur au détriment du nucléaire.

EDF énergies nouvelles a ainsi grimpé de 4,4% à 34,91 euros tandis que Theolia a bondi de 14,17% à 1,37 euro, dans des volumes représentant respectivement 10 et 16 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

* SCOR (+0,03% à 18,60 euros) a superformé le marché, enrayant une chute entamée vendredi dernier (-8,42% au cours des trois séances précédentes), après avoir rassuré les investisseurs sur son exposition au Japon. Kepler est resté à l'achat sur le titre et a porté son objectif de 5,1 à 6,0 euros.

* RENAULT a abandonné 1,64% à 37,55 euros, toujours pénalisé par la chute de l'action de NISSAN (-3,32%), son partenaires japonais.

Par ailleurs, les excuses du constructeur présentées à ses trois cadres accusés à tort d'espionnage ne mettent pas un terme à l'affaire, ont déclaré le gouvernement et l'opposition en maintenant la pression sur le groupe automobile français.

* AXA a fini en repli de 3,04% à 13,695 euros. AXA Private Equity, filiale de l'assureur français, a signé un accord portant sur la cession du groupe allemand de chimie minérale CABB au fonds d'investissement Bridgepoint Capital, sans révéler le montant de la transaction.

* AIR FRANCE-KLM a cédé 3,55% à 11,27 euros. Plusieurs grandes COMPAGNIES AÉRIENNES MONDIALES ont entrepris de réorienter, réduire ou supprimer leurs vols à destination du Japon en raison des craintes de contamination nucléaire.

* CGG VERITAS a perdu 1,8% à 24,335 euros. BofA-Merrill Lynch, qui a publié une étude sur l'industrie pétrolière, a intégré CGG VERITAS et TOTAL dans sa liste de valeurs du secteur européen à délaisser.

* NYSE EURONEXT a cédé 0,77% à 25,67 euros. Le Nasdaq OMX étudie une offre concurrente sur la Bourse transatlantique, qui pourrait remettre en cause le projet de fusion entre ce dernier et la Deutsche Börse, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

* ASSYSTEM a chuté de 6,53% à 15,31 euros. La SSII s'attend à une accélération de sa croissance en 2011 et compte jouer un rôle de consolidateur en Allemagne, en France et au Royaume-Uni.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon, et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...