Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour, mardi, à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a finalement terminé la séance en hausse (+0,27%, à 3.987,80 points) après avoir évolué une bonne partie de la journée en territoire négatif, l'indice phare de la place parisienne effaçant ses pertes dans la dernière demi-heure de transactions:

* Dans ce contexte d'hésitation, déjà palpable la veille, les valeurs ayant progressé lundi avec le marché sont retombées et inversement. NATIXIS (-1,76% à 4,08 euros) a ainsi accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir pris 1,1% la veille, tandis qu'ALCATEL-LUCENT, plus forte hausse de l'indice lundi (+7,94%), a perdu 0,39% à 4,075 euros.

LVMH a cédé 0,59% à 110,25 euros (+1,09% lundi). La division Montres et Joaillerie du groupe de luxe maintient pourtant sa prévision d'une croissance d'au moins 10% pour 2011 malgré la catastrophe au Japon et la crise libyenne.

Hors CAC 40, CFAO (-2,2% à 28,245 euros) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 après avoir gagné près de 2% la veille.

* A l'inverse, ACCOR a pris 2,11% à 31,45 euros, après avoir accusé la plus forte baisse du CAC 40 lundi (-3,25%).

* RENAULT (+2,44% à 38,395 euros) a affiché la plus forte hausse du CAC 40 et PEUGEOT a avancé de 0,85% à 27,77 euros. Après les perturbations liées à des difficultés de livraison de composants électroniques produits au Japon, Peugeot a dit prévoir un retour progressif à la normale pour sa production en Europe à partir du 31 mars.

En outre, les ventes d'utilitaires ont poursuivi leur redressement en février dans l'Union européenne, avec une croissance annuelle de 16,8% à 141.914 véhicules, selon l'Association européenne des constructeurs d'automobiles (Acea).

* TECHNIP s'est adjugé 1,16% à 74,41 euros après avoir remporté un contrat aux Emirats arabes unis (EAU). Le groupe pétrolier a remporté un contrat de services d'ingénierie auprès de Zadco, une coentreprise entre Adnoc, ExxonMobil et Jodco, pour le projet UZ 750, l'un des projets majeurs de développement offshore dans les EAU.

* TECHNICOLOR (+4,42% à 5,242 euros) a terminé en tête des hausses de l'indice SBF 120. Standard & Poor's a relevé la note du spécialiste des équipements électroniques pour les médias et les télécom à B-, contre CCC+ auparavant, assortie d'une perspective stable. L'agence relève notamment l'amélioration de la performance opérationnelle au second semestre 2010 ainsi que les récentes cessions d'actifs non stratégiques sous-performants par le groupe.

* EUROTUNNEL s'est adjugé 4,19% à 7,486 euros. Goldman Sachs a relevé son objectif de cours de 8,0 à 8,8 euros et réitéré son conseil d'achat de la valeur.

* RHODIA a fini sur un gain de 3,22% à 20,815 euros, alors que Fitch a relevé sa note à "BB" avec une perspective positive.

* GEMALTO a progressé de 2,13% à 35,475 euros après avoir annoncé une alliance avec le géant américain des cartes de crédit Mastercard dans le domaine du paiement sans contact par mobile, considéré comme un relais de croissance pour le fabricant de cartes à puces.

* EDF ENERGIES NOUVELLES (+2,24% à 38,53 euros) a une nouvelle fois progressé, à la faveur cette fois-ci d'un relèvement d'opinion de Citigroup sur la valeur à acheter, contre conserver auparavant. Depuis l'éclatement de la crise nucléaire au Japon, le titre s'est envolé de plus de 21%.

* EDENRED, ex-pôle de services prépayés d'Accor, a avancé de 1,95% à 21,43 euros après avoir perdu près de 2% lundi. Edenred est considéré comme une cible potentielle pour une OPA.

* MEDICA (+0,8% à 14,405 euros) vise une progression de 15% de son chiffre d'affaires en 2011 et souhaite maintenir cette année un "solide niveau de rentabilité" après avoir renoué avec les bénéfices l'an dernier.

* CAMAIEU (+44,05% à 209,16 euros) a signé la plus forte hausse de toute la Bourse dans des volumes représentant près de 60 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, après une offre de Cinven à 214,46 euros.

Les fonds Modacin et Modamax, contrôlés par Cinven, ont annoncé lundi avoir signé des accords avec les principaux actionnaires de Camaïeu pour leur racheter leur part et monter à 95% du capital de l'enseigne de prêt-à-porter.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...