Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini en baisse de 1,82% à 3.522,79 points, son plus bas niveau en clôture depuis le 31 août 2010, sur fond d'inquiétudes grandissantes concernant la croissance économique mondiale.

* LES VALEURS CYCLIQUES ont particulièrement pâti de ce contexte, les CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES accusant les plus fortes baisses du CAC 40.

Egalement plombés par Fiat (-8,43%) et la chute de 10,7% des ventes de voitures neuves en Italie en juillet, PEUGEOT a reculé de 4,8% à 24,275 euros, devant RENAULT (-4,64% à 35,365 euros), l'indice Stoxx du secteur abandonnant 3,72%.

SCHNEIDER ELECTRIC a de son côté cédé 4,12% à 95,93 euros. Kepler a abaissé son objectif de cours de 136 à 128 euros après la révision à la baisse par le groupe de sa prévision de marge 2011. Morgan Stanley a aussi abaissé son objectif de cours de 120 à 115 euros.

* TECHNIP a perdu 3,33% à 73,79 euros sur des prises de bénéfice après une progression de plus de 3% en juillet. Hors CAC 40, une autre valeur parapétrolière, CGG VERITAS, a reflué de 6,08% à 21,61 euros.

* CARREFOUR (-2,66% à 19,545 euros) a enfoncé le seuil psychologique des 20 euros, un cours dangereusement proche du niveau qui était le sien au pire de la crise financière en 2009, et qui ramène sa valeur à son niveau de 1995.

* BNP PARIBAS a fini en repli de 2,46% à 42,60 euros. La banque, dont les comptes du deuxième trimestre ont été pénalisés par une provision sur la Grèce, entend maintenir ses coûts sous contrôle pour les prochains trimestres, tout en s'attendant à de nouvelles baisses de ses provisions pour risques.

Pénalisés par l'intensification des tensions sur la dette italienne, SOCIETE GENERALE a reculé de 2,4% à 32,505 euros à la veille de ses résultats semestriels, et CREDIT AGRICOLE a cédé 3,45% à 7,995 euros.

* EADS a perdu 1,75% à 23,535 euros. Le groupe dispose d'une trésorerie imposante mais il ne compte pas la dilapider en surpayant ses proies, a dit lundi son directeur du M&A lors d'une interview à Reuters, après l'annonce d'une quatrième acquisition cette année pour le géant européen de l'aéronautique.

* DANONE a été la seule composante du CAC 40 à résister à la tendance avec un gain de 0,69% à 49,505 euros.

* FAURECIA (-7,33% à 24,64 euros) a signé l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120 après avoir enfoncé deux supports techniques, le marché s'inquiétant pour l'activité de l'équipementier automobile au second semestre.

* WENDEL (-7,02% à 72,17 euros) a pâti de l'abaissement de recommandation de Société générale sur la valeur d'acheter à vendre.

* ARKEMA s'est contracté de 1,66% à 65,20 euros sur des prises de bénéfice, touchant au demeurant le secteur européen de la chimie. Le groupe a dit prévoir pour 2011 une hausse de l'ordre de 30% de son Ebitda, qui a inscrit un nouveau record au deuxième trimestre à la faveur du repositionnement du numéro un français de la chimie sur des marchés à forte croissance comme le photovoltaïque et la nutrition animale.

* En revanche, STALLERGENES (+2,9% à 49 euros) a signé la meilleure performance du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 4,66% due, selon un analyste, à un rattrapage. Le titre a perdu près de 22% en juillet après qu'un traitement de la rhinite allergique Actair a été recalé le 4 juillet par un comité d'experts.

* CFAO a progressé de 1,37% à 29,865 euros, profitant notamment de la décision de HSBC de relever son conseil sur la valeur à surpondérer, contre neutre.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...