Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a reculé de 2,61% à 2.850,55 points dans un marché toujours dominé par la crainte d'un défaut grec et d'une rechute en récession de l'économie.

Toutes les valeurs de l'indice phare de la place de Paris ont perdu du terrain:

* DEXIA (-22,46% à 1,008 euro) a enregistré la plus forte baisse du SBF 120 sur fond de spéculations de démantèlement du groupe bancaire franco-belge après un conseil d'administration d'urgence. La France et la Belgique se sont engagées à prendre toutes les mesures nécessaires pour sauver l'établissement.

* Les autres valeurs BANCAIRES sont restées pénalisées par le contexte de défiance des investisseurs à leur égard, les appels à une recapitalisation des banques européennes se multipliant en marge de la réunion des ministres européens des Finances à Luxembourg.

CREDIT AGRICOLE a chuté de 6,5% à 4,702 euros, BNP PARIBAS de 5,15% à 27,18 euros et SOCIETE GENERALE de 4,9% à 18,04 euros. L'indice Stoxx du secteur en Europe a abandonné 4,01%.

* Les CYCLIQUES ont encore pâti des inquiétudes croissantes concernant la situation économique mondiale et plus particulièrement un possible ralentissement des pays émergents.

RENAULT a perdu 8,2% à 22,34 euros, ALCATEL-LUCENT 7,93% à 1,787 euro, PSA 7,42% à 14,65 euros et TECHNIP 4,06% à 54,36 euros. Le secteur automobile européen (-6,21%) a accusé la plus forte baisse sectorielle.

* LAFARGE (-8,48% à 23,96 euros) a accusé la plus mauvaise performance du CAC 40 dans le sillage du cimentier mexicain Cemex dont le titre est tombé lundi à ses plus bas de 12 ans sur fond d'inquiétudes concernant la santé financière du groupe. L'indice Stoxx du secteur de la construction en Europe a lâché 4,16%.

* EADS a reflué de 5,21% à 19,83 euros, pénalisé par les craintes de voir American Airlines déposer le bilan.

AIR FRANCE-KLM a reculé de 9,1% à 4,827 euros, à l'image de l'ensemble du secteur européen de l'aérien affecté pour les mêmes raisons.

* ARKEMA a dévissé de 8,59% à 38,21 euros, plusieurs brokers ayant abaissé leur recommandation et/ou leur objectif de cours sur la valeur.

* BÉNÉTEAU a terminé en repli de 7,63% à 9,939 euros, Kepler ayant abaissé sa recommandation sur la valeur à alléger, contre acheter, et réduit son objectif de cours de onze à neuf euros.

* GROUPE GORGÉ (+9,3% à 6,70 euros) a flambé au lendemain de l'annonce de sa plus importante commande dans le nucléaire, un contrat de 30 millions d'euros en Chine.

Alexandre Boksenbaum-Granier

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...