Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice a clôturé en baisse de 0,64% à 3.103,60 points, pénalisé, comme les autres indices européens, par les inquiétudes entourant la dette souveraine en euro quelques heures avant une réunion entre les ministres des Finances de la zone euro et de l'Union européenne lundi et mardi à Bruxelles.

* ALCATEL-LUCENT (-7,67% à 1,54 euro) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après une tentative de rebond, plusieurs brokers ayant abaissé leur recommandation et/ou leur objectif de cours sur l'équipementier télécoms après le "profit warning" qui a fait chuter le titre de plus de 17% vendredi.

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont pesé sur les Bourses européennes, les inquiétudes entourant les situations budgétaire et politique de la Grèce et de l'Italie s'intensifiant.

CRÉDIT AGRICOLE a reculé de 2,48% à 5,104 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 2,4% à 17,495 euros, AXA 1,8% à 10,35 euros et BNP PARIBAS 0,36% à 30,77 euros. Hors CAC 40, NATIXIS a abandonné 6,15% à 2,046 euros.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont pâti également des inquiétudes liées à la situation de la zone euro et à l'évolution de l'économie mondiale. LAFARGE a perdu 2,98% à 28,68 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 2,72% à 39,345 euros.

* CARREFOUR a lâché 2,57% à 19,155 euros. Citi est passé à la vente sur le titre en évoquant le risque d'un prochain abaissement de la note de crédit du distributeur.

* GDF SUEZ a gagné 2,04% à 20,485 euros et EDF 1,77% à 21,30 euros. Selon une étude de l'Union française de l'électricité (UFE), une réduction de la part du nucléaire dans la production électrique française entraînerait une hausse de tarifs plus forte qu'une poursuite du développement de l'atome civil.

* EDF et VEOLIA ENVIRONNEMENT s'apprêtent à réorganiser leur alliance dans les services énergétiques dans le cadre d'un projet qui verra l'électricien monter de 34% à 50% dans le capital de Dalkia, leur filiale commune, a rapporté lundi le journal Les Echos.

* NEXITY (-10,67% à 19,33 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, le titre du promoteur immobilier ayant été pénalisé par les mesures d'économies annoncées par le gouvernement, dont certaines affectent le marché du logement neuf.

* MAUREL & PROM a pris 2,93% à 15,45 euros et fini en tête des hausses du SBF 120. Les actionnaires du groupe décideront le 12 décembre en assemblée générale s'ils donnent leur feu à une cotation séparée de la filiale nigériane du groupe pétrolier indépendant.

* FAURECIA a gagné 1,62% à 18,19 euros. L'équipementier automobile a annoncé que son développement hors d'Europe, et notamment en Asie, devrait lui permettre d'atteindre la barre des 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires d'ici quatre ans.

* UBISOFT a gagné 2,35% à 4,45 euros, évoluant à contre-courant à la faveur d'une étude d'Exane BNP Paribas dans laquelle l'intermédiaire a relevé de "neutre" à "surperformer" son conseil sur la valeur.

* STERIA, qui avait progressé de plus de 10% au cours des deux séances précédentes, a perdu 4,41% à 13,78 euros.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...