Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a gagné 2,28% à 3.280,19 points, soutenu par l'espoir d'une action de la BCE et des Etats membres pour limiter l'envolée des taux d'intérêt de l'Espagne et de l'Italie.

Sur la semaine, l'indice CAC 40 a gagné 2,7% :

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont alimenté le rebond de la cote, dopées par ce regain d'espoir. Des sources ont évoqué une nouvelle restructuration de la dette grecque, via des pertes importantes pour la BCE et les banques centrales nationales, afin de faire baisser l'endettement de la Grèce et la maintenir au sein de la zone euro.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a bondi de 6,07% à 18,0 euros, BNP PARIBAS de 4,68% à 30,185 euros et CRÉDIT AGRICOLE de 3,37% à 3,343 euros. AXA a pris 3,65% à 9,794 euros.

L'indice Stoxx des banques de la zone euro a gagné 4,29%, plus forte hausse sectorielle.

* MICHELIN a fini en tête des hausses du CAC 40 (+7,73% à 55,16 euros), le fabricant de pneumatiques ayant confirmé qu'il table sur une nette hausse de son résultat opérationnel 2012 en dépit d'un marché automobile très difficile, en particulier en Europe.

* PPR (+6,62% à 120,75 euros) a réalisé la deuxième plus forte hausse du CAC 40 au lendemain de ses résultats semestriels soutenus par ses activités dans le luxe.

* LVMH (-0,40% à 124,40 euros), qui a subi un tassement de sa marge au premier semestre, figure en revanche parmi les trois seules baisses du CAC 40.

* RENAULT (+6,35% à 35,94 euros) a publié des résultats semestriels impactés par la dégradation du marché automobile en Europe mais est parvenu à rester bénéficiaire, contrairement à PSA PEUGEOT CITROËN (+0,74% à 6,006 euros), moins internationalisé.

* EADS (+5,65% à 29,805 euros) a relevé ses prévisions pour 2012 grâce à un deuxième trimestre bien meilleur que prévu, mais sa filiale Airbus a reporté la mise en service de l'A350 au second semestre 2014 à la suite d'un problème de perçage des ailes du futur long courrier.

* LAFARGE (+5,35% à 38,10 euros), qui a confirmé ses objectifs annuels après un deuxième trimestre pénalisé par la Grèce, a reçu des marques d'intérêt pour ses cessions d'actifs.

* TOTAL a gagné 3,41% à 37,35 euros après avoir annoncé la première hausse de son dividende trimestriel, un acompte de 0,59 euro en hausse de 3,5% par rapport au premier trimestre.

* DANONE (+3,80% à 49,35 euros) s'est appuyé sur les pays émergents pour accroître ses ventes au premier semestre mais la baisse de la consommation en Europe de l'Ouest, notamment en Espagne, a pesé sur sa marge, un scénario amené à se durcir sur la deuxième partie de l'année.

* A rebours de tendance, SAINT-GOBAIN a chuté de 10,65% à 24,55 euros, plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, le groupe ayant annoncé la veille anticiper une nouvelle baisse de son résultat opérationnel au second semestre après celle des six premiers mois de l'année.

* VALLOUREC a chuté de 7,48% à 32,955 euros après un avertissement sur ses ventes annuelles.

* ATOS (-3,50% à 46,065 euros) a annoncé une nette amélioration de sa marge opérationnelle au premier semestre et a confirmé ses prévisions annuelles, mais a déçu sur les ventes de sa division Worldline et le repli de son chiffre d'affaires en France, au Benelux et en Espagne.

* AREVA a progressé de 12,25% à 13,145 euros, plus forte hausse du SBF 120 au lendemain d'un relèvement de ses prévisions financières pour 2012 après des résultats semestriels supérieurs aux attentes.

* INGENICO a bondi de 10,45% à 43,075 euros, porté par la hausse supérieure aux attentes de ses semestriels grâce à son activité dans les pays émergents.

* SOLVAY s'est octroyé 9,29% à 89,04 euros, le groupe de chimie ayant publié un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et confirmé son objectif de résultat annuel, la réduction de ses coûts ayant contribué à compenser les difficultés de sa branche plastiques.

* INTERPARFUMS a cédé 3,21% à 17,20 euros. Burberry a mis fin à ses discussions avec Interparfums au sujet de leur accord de licence et a dit qu'il recherchait d'autres façons de développer son activité dans les parfums et les cosmétiques.

* NICOX s'est envolé de 12,93% à 2,559 euros après la confirmation de sa stratégie de recentrage sur l'ophtalmologie et une nette amélioration de ses résultats semestriels.

* SECHILIENNE-SIDEC a gagné 2,99% à 10,35 euros. Son bénéfice net semestriel a reculé de 22,5% à 16,8 millions d'euros. Hors fiscalité outre-mer, ce profit ressort en hausse de 66% grâce aux bonus contractuels résultant notamment de la forte disponibilité de l'activité thermique et les bonnes conditions d'exploitations dans tous les secteurs.

* NRJ GROUP a cédé 2,51% à 5,04 euros. Son chiffre d'affaires semestriel a progressé de 1,3% à 187,7 millions d'euros. Le groupe a parlé d'une progression de ses recettes publicitaires au début du troisième trimestre mais a souligné que la visibilité restait "très limitée."

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...