Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé à son plus haut du jour de 3.509,88 points (+3,06%) après que la BCE a tenu promesse en annonçant une série de mesures visant à sortir la zone euro de la crise, notamment un nouveau programme d'achats d'obligations des pays fragilisés, sans limite de montant mais soumis à conditions.

* Les valeurs BANCAIRES d'abord, CYCLIQUES ensuite, ont été dopées par les mesures de la BCE. L'indice Stoxx des banques de la zone euro s'est envolé de 5,93% et a enregistré la meilleure performance sectorielle. CREDIT AGRICOLE (+8,44% à 5,013 euros) et SOCIETE GENERALE (+7,76% à 22,925 euros) ont fini en tête des hausses du CAC 40. BNP PARIBAS a pris 5,47% à 37,145 euros.

RENAULT (+5,66% à 37,82 euros), LAFARGE (+5,53% à 39,615 euros), PSA (+5,08% à 6,038 euros) et MICHELIN (+4,95% à 59,58 euros) ont terminé la séance dans le peloton de tête. Hors CAC, APERAM (+9,73% à 11,335 euros) s'est distingué, suivi par NATIXIS (+9,61% à 2,35 euros).

* GDF SUEZ (-0,77% à 19,28 euros) a été la seule valeur du CAC 40 à finir en baisse. Exane a abaissé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "sous-performance", estimant que le groupe est particulièrement exposé à une baisse de la rentabilité de ses centrales, ce qui pourrait peser sur son dividende.

* VIVENDI (+0,2% à 15,355) a sous-performé. GVT, la société de télécommunications brésilienne que Vivendi envisage de vendre, a abaissé sa prévision de croissance pour 2012 de 35% à 30%, avec une marge d'Ebitda légèrement supérieure à 40%, après une croissance de 31,4% du CA au premier semestre, freinée par une modification de la TVA, rapporte le journal Les Echos.

* HERMES a reculé de 0,68% à 227,4 euros. Le groupe du faubourg Saint-Honoré ne relâche pas la pression sur LVMH (+1,02%), jugeant toujours inacceptable l'entrée du géant du luxe dans son capital.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...