Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la bourse de paris à la mi-séance

Marché : Les valeurs suivies à la bourse de paris à la mi-séance

tradingsat

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre, vendredi, à la Bourse de Paris à mi-séance où l'indice CAC 40 recule de 1,65%;

* Les valeurs bancaires ont accentué leurs pertes en matinée après les déclarations de Christine Lagarde déclarant qu'une crise de liquidités n'était pas à écarter et que certaines banques avaient besoin de fonds propres supplémentaires.

De plus, Goldman Sachs a abaissé ses objectifs de cours sur une série de valeurs bancaires, estimant que les banques européennes devront lever du capital si les gouvernements décident d'imposer des décotes ("haircuts") sur la valorisation des dettes souveraines qu'elles détiennent.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-6,5%), plus forte baisse du CAC, est la valeur bancaire la plus affectée en Europe. Elle flirte désormais avec ses plus bas niveaux de 2009.

CREDIT AGRICOLE (-5,1%), NATIXIS (-4,4%), BNP PARIBAS (-4,1%) et DEXIA (-4%) figurent également parmi les plus fortes baisses du secteur.

* STMICROELECTRONICS recule de 4,8%, affecté par le "profit warning" de son concurrent américain Texas Instrument sur ses résultats du troisième trimestre, les deux groupes étant placés sur des marchés similaires. ST avait gagné 2,5% la veille. Dans le secteur, SOITEC

* VIVENDI gagne 1,55%, plus forte hausse du CAC, après l'annonce que sa filiale Canal+ était en passe de faire une percée fracassante dans l'univers du gratuit en prenant le contrôle de Direct 8 et Direct Star, les deux chaînes du groupe BOLLORE, qui gagne 3,4%.

En revanche, les chaînes concurrentes de Canal+ sont affectées par la nouvelle. TF1 chute de 6,87%, plus forte baisse du SBF120 et M6 perd 5,1%.

* Les valeurs cycliques reculent avec le retour du pessimisme sur le marché, y compris sur la croissance. PEUGEOT perd 4% et ARCELORMITTAL 4,4%.

ArcelorMittal France a annoncé lors d'un comité central d'entreprise à Paris, la mise à l'arrêt début octobre du deuxième haut-fourneau de son site lorrain de Florange (Moselle), a-t-on appris de source syndicale.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...