Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de parisLes valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre, lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 abandonnait 2,07% à 2.920,16 points à 12h45, imitant les autres marchés européens sur lesquels dominent à nouveau l'aversion au risque et l'inquiétude sur la crise de la dette grecque et le ralentissement de la croissance mondiale.

* Les valeurs FINANCIÈRES sont plombées par une série de mauvaises nouvelles relatives à la crise de la dette souveraine dans la zone euro.

BNP PARIBAS recule de 5,41%, SOCIETE GENERALE de 6,1%, CREDIT AGRICOLE de 4,32% et AXA de 4,04%. L'indice Stoxx des banques lâche 2,68% et celui de l'assurance 2,44%.

De son côté, DEXIA chute de 9,69%, plus forte baisse du SBF 120, Moody's ayant mis les notes de la banque franco-belge sous surveillance.

* Les VALEURS CYCLIQUES pâtissent de leur côté du ralentissement économique mondial. TECHNIP perd 3,87%, STMICROELECTRONICS 3,63% et SCHNEIDER ELECTRIC 2,51%.

Même les groupes automobiles souffrent alors que le marché automobile français a limité son repli en septembre, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

RENAULT est en baisse de 2,85%, MICHELIN de 3% et PSA de 2,2%. L'indice sectoriel européen se contracte de 4,11%, plus forte baisse sectorielle.

* ALCATEL-LUCENT (-8,93%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, Nomura ayant dégradé l'ensemble du secteur, qui abandonne 2,02%.

* A rebours de tendance, LAFARGE avance de 1,12%. Selon des analystes graphiques, le titre est repassé au-dessus d'une résistance technique à 26,20 euros.

* AIR FRANCE-KLM recule de 3,12%. Alexandre de Juniac devrait prendre la direction d'Air France en janvier à la faveur d'une réorganisation du groupe Air France KLM dont Pierre-Henri Gourgeon conserverait les rênes, rapporte lundi la Tribune.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...