Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la bourse de parisLes valeurs à suivre à la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris.

* DANONE a publié mercredi un chiffre d'affaires en hausse de 5% à données comparables au troisième trimestre, aidé par une forte croissance des pays émergents alors qu'en Europe la dégradation de la consommation s'est amplifiée.

* PSA - Un sauvetage de Banque PSA Finance est en négociation sous l'égide du ministère des Finances et du Trésor et avec les banques de la place, rapporte Le Figaro, précisant que les banques devraient s'engager à financer la filiale bancaire de PSA tandis que l'Etat apporterait sa garantie.

Par ailleurs, une éventuelle fusion de PSA et Opel, la filiale européenne de General Motors, n'était pas à l'ordre du jour de l'entretien mardi entre le patron de PSA Philippe Varin et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a-t-on indiqué à Matignon.

* VALEURS FINANCIÈRES - Moody's Investors Service a confirmé mardi le statut d'investissement de l'Espagne, alors que beaucoup craignaient dans la zone euro que la note souveraine de ce pays ne passe en catégorie spéculative ou "junk".

* VALEURS TECHNOLOGIQUES - Les médiocres prévisions d'Intel pour son chiffre d'affaires et sa marge brute du quatrième trimestre ont anéanti l'espoir d'un redressement de la demande de PC vers la fin de l'année tandis qu'IBM a raté le consensus pour son chiffre d'affaires du troisième trimestre en raison notamment d'un effet de change défavorable. et

En Europe, ASML, le premier fabricant mondial d'équipements pour semi-conducteurs, a annoncé l'acquisition du spécialiste américain de photolithographie Cymer pour 1,95 milliard d'euros.

* ACCOR s'est montré prudemment optimiste pour le quatrième trimestre, comptant sur les effets positifs du Mondial de l'Automobile à Paris, des congrès de Londres, des foires en Allemagne et d'un comparatif plus favorable qu'au troisième trimestre.

* VIVENDI - L'Etat sera attentif à l'évolution du capital de SFR ainsi qu'à celui de la maison-mère de l'opérateur de téléphonie mobile Vivendi, a déclaré mardi la ministre déléguée à l'Économie numérique Fleur Pellerin dans un entretien au Figaro.

* NATIXIS - Natixis Global Asset Management a annoncé l'acquisition de la société de gestion McDonnell Investment Management et prévoit de lancer un nouveau produit d'obligations municipales début 2013, la filiale de Natixis enrichissant ainsi son offre dans les produits de taux et les obligations municipales.

* SANOFI fait équipe avec Coca-Cola pour lancer en France une gamme de boissons présentées comme bénéfiques pour la santé et la beauté, a dit un porte-parole du groupe américain mardi.

"C'est un pilote de moindre ampleur actuellement limité à quelques pharmacies en France", a dit Kent Landers.

Les deux groupes doivent co-développer et distribuer ces boissons sous la marque "Beautific" d'Oenobiol, une société rachetée par Sanofi en 2009.

Sanofi n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

* AÉROPORTS DE PARIS a fait état d'une stabilité de son trafic en septembre sur un an, la progression du trafic à l'international et en Europe ayant été contrebalancée par une baisse en France.

* HAULOTTE a enregistré un chiffre d'affaires stable au troisième trimestre, impacté par le ralentissement économique constaté en Europe.

* BONDUELLE a annoncé un projet de fusion-absorption de plusieurs sociétés civiles détenant des participations dans le groupe afin de simplifier la gestion et les structures actuellement en place.

* GL EVENTS a fait état d'un net ralentissement de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, en repli de 2,9% sur un an et de 20,6% par rapport au trimestre précédent, faisant ressortir une décroissance organique de 3,9% sur la période.

Le groupe spécialisé dans l'événementiel a néanmoins confirmé son objectif d'une croissance de 5% de son chiffre d'affaires en 2012.

* EUTELSAT a mis un terme à la diffusion des chaînes de la radio-télévision officielle iranienne (Irib) dans le cadre du renforcement des sanctions de l'Union européenne visant la République islamique.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...