Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les profits du joailler chow tai fook dopés par la chine

Marché : Les profits du joailler chow tai fook dopés par la chine

tradingsat

HONG KONG (Reuters) - Chow Tai Fook, le premier distributeur mondial de joaillerie, a fait état mardi d'un bond de 79% de son bénéfice net annuel, soutenu par la demande pour les produits de luxe en Chine, bien que les incertitudes sur la croissance mondiale soient susceptibles de freiner ses ventes à court terme.

L'entreprise cotée à la Bourse de Hong Kong depuis décembre dernier va dépenser pas moins d'un milliard de dollars de Hong Kong (103,4 millions d'euros) en 2013 pour doper ses ventes sur le secteur à marge élevée de la bijouterie et pour étendre son réseau de points de vente.

Chow Tai Fook a pour concurrents Cartier et Tiffany ainsi que des rivaux locaux comme Chow Sang Sang et Luk Fook.

Pour son exercice fiscal clos fin mars, le joaillier chinois a publié un bénéfice net de 6,34 milliards de dollars HK, contre 3,54 milliards pour l'exercice précédent, a annoncé le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires a progressé de 61% à 56,6 milliards de dollars de Hong Kong, dont plus de la moitié a été réalisé en Chine. Les ventes de produits en or ont représenté 52,6% du total.

Fondé il y a plus de 80 ans, Chow Tai Fook a indiqué s'attendre à doubler son chiffre d'affaires en trois ans.

Ce rythme d'expansion sera néanmoins inférieur aux taux de croissance précédents, en raison des incertitudes entourant l'économie mondiale, qui pèsent sur les ventes de bijoux en Chine, d'après une étude de la banque HSBC.

Chow Tai Fook, contrôlé par la famille du magnat des bijoux et de l'immobilier Cheng Yu-teng, a enregistré lors de son dernier exercice une hausse de 64% de son chiffre d'affaires en Chine.

L'action Chow Tai Fook a chuté de 34% cette année, alors que l'indice phare de la Bourse de Hong Kong, le Hang Seng a progressé de 3%. Ses rivaux chinois Chow Sang Sang et Luk Fook ont aussi reculé respectivement de 43% et 11%.

Farah Master; Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...