Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les principales bourses européennes clôturent en net recul

Marché : Les principales bourses européennes clôturent en net recul

Les principales bourses européennes clôturent en net reculLes principales bourses européennes clôturent en net recul

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales bourses européennes ont terminé mardi en net recul sur fond d'inquiétude d'une escalade des tensions en Ukraine et après l'annonce d'une baisse de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands plus forte que prévu en avril.

À Paris, le CAC 40 a perdu 39,21 points, soit 0,89%, à 4345,35 points tandis qu'à Londres, le Footsie cédait 0,64%

La plus forte baisse est pour le Dax allemand qui a lâché 1,77%. A Francfort plus qu'ailleurs, les investisseurs ont réagi au repli de l'indice ZEW, qui reflète comme en mars les inquiétudes liées aux tensions en Ukraine et les craintes de répercussions sur l'économie allemande.

Les indices paneuropéens EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 confirment la tendance générale en cédant respectivement 1,28 et 0,99%.

La situation en Ukraine rend les marchés prudents, a expliqué Franklin Pichard, directeur de Barclays France.

"Nous attendons de voir comment la situation géopolitique évolue", a-t-il dit. "Il y a beaucoup d'incertitudes en Ukraine et cela pourrait devenir un catalyseur négatif pour les actions si la situation dégénérait".

Aux valeurs, L'Oréal a signé la plus forte hausse du CAC 40 (+1,08%), le ralentissement de la croissance organique au 1er trimestre étant anticipé. JP Morgan a réitéré son conseil d'achat du titre, estimant que l'accélération de l'activité en Europe occidentale avait compensé le ralentissement ailleurs, notamment aux Etats-Unis.

Les plus fortes baisses de l'indice parisien sont pour Arcelor et Alcatel, qui perdent respectivement 3,46 et 2,97%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était orientée très légèrement à la baisse (-0,04% pour le Dow Jones) après avoir monté dans les premiers échanges suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes par Coca-Cola et Johnson & Johnson. Coca-Cola et Johnson & Johnson prenaient respectivement 4,2 et 1,3% vers 15h40 GMT.

Les investisseurs américains ont pris connaissance avant l'ouverture de la Bourse de New York de l'indicateur des prix à la consommation en mars. Ces prix ont augmenté de 0,2%, plus que prévu, mais l'inflation aux Etats-Unis reste suffisamment faible pour inciter la Réserve fédérale à maintenir les taux directeurs à leur très bas niveau actuel.

Si cet indicateur n'a pas enflammé les marchés d'actions, il a fait grimper le dollar face à la plupart des principales devises même si la monnaie américaine est restée quasiment stable face à l'euro, autour de 1,3815 dollar.

Sur le front du pétrole, le Brent est repassé sous les 109 dollars le baril, les investisseurs scrutant la situation en Ukraine et guettant la reprise progressive des exportations libyennes.

(Patrick Vignal pour le service français, avec Blaise Robinson et Sudip Kar-Gupta, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...