Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les pertes se creusent en europe avant vote slovaque

Marché : Les pertes se creusent en europe avant vote slovaque

tradingsat

(CercleFinance.com) - A Wall Street, les indices US viennent de rouvrir en repli de -0,5 à -0,6%: rien de bien méchant au lendemain d'une envolée de +3% à +3,5%.

Les pertes se creusent en Europe dans l'attente du vote slovaque au sujet du FESF: le suspens perdure alors que le verdict était attendu un peu après 13H. La coalition au pouvoir à Bratislava pourrait voler en éclats en cas de rejet du FESF, l'hypothèse jugée la plus probable.

Avec un revenu par habitant de 6.000E annuel (contre le double pour la Grèce et 6 fois plus pour l'Allemagne), les 4,4MdsE (initialement plus de 7,5MdsE) réclamés à la Solvaquie (soit 1% du montant du FESF) apparaisent comme une charge trop lourde pour les contribuables aux yeux des 'libéraux' (qui sont par ailleurs convaincus que d'autres pays réclameront à leur tour des largesses en matière d'allègement de leur dette). Le risque de fronde du parlement slovaque et recomposition de la coalition au pouvoir -avéré ou non- constituait un excellent prétexte pour initier quelques prises de bénéfices après 4 séances de hausse consécutives et un rebond de près de 11% du CAC40 depuis la zone des 2.850Pts.

L'indice CAC40 recule maintenant de -1,2% à 3.124Pts ce demeure fort modeste en regard des 350Pts repris 'en ligne droite'. Chez nos voisins, le scénario de consolidation est à peu près identique avec Londres et Francfort qui perdent également de -0,7% à -1,1%.

Il ne faudrait pas que d'autres motifs d'inquiétude viennent se greffer sur le repli actuel (imbroglio au sujet de la recapitalisation des banques européennes: la BCE l'encourage, la France juge que c'est inutile) ni que les marchés se mettent à douter de la capacité de la France et de l'Allemagne d'entraîner les autres pays européens dans leur sillage en matière de réforme des institutions de l'Eurozone.

En revanche, 'si la crise de la dette européenne venait soudainement à disparaître, les actions sembleraient très bon marché', reconnaît Bob Doll, le stratégiste vedette de BlackRock.

'Mais évidemment, l'issue de la crise de la dette reste demeure la principale inconnue', ajoute l'analyste.

Mais le point d'orgue de cette journée devrait se situer vers 22H05 avec les résultats d'Alcoa qui donneront le coup d'envoi des trimestriels et surtout des prévisions pour le 4ème trimestre 2011.

La prudence revient et l'appétit pour le risque se contracte avec un euro qui revient à proximité de 1,3595 dollar et un baril de pétrole qui se tasse de 0,8% à 84,7 dollars.

Le CAC40 se maintient au-dessus des 3.120Pts, les performances des valeurs financières est disparate avec +1,4% sur Sté Générale, +1% sur BNP Paribas +1% mais AXA cède pas loin de 1,1% et Crédit AGricole lâche -1,7%.

Côté repli, on note surtout la rechute de ST-Micro (-5%), d'Essilor (-3,75% sur une dégradation par un analyste), de Peugeot Cap Gémini et Technip (-2%), GDF-Suez (-2,4%), de Schneider et Saint Gobain (-3,8%).

UBS a confirmé ce matin son conseil d'achat sur le sidérurgiste spécialisé dans les tubes sans soudures, Vallourec. Mais 'd'impressionnants investissements vont, à court terme, peser sur les bénéfices', indique la note de recherche. L'objectif de cours a donc été abaissé de 72 à 55 euros. Le titre perd toujours entre -1,5% et -2% à 46,7 E.

Gilbert Dupont dégrade son opinion sur Compagnie des Alpes de 'acheter' à 'accumuler', 'compte tenu du potentiel d'appréciation désormais plus limité dans un environnement économique à faible visibilité. Le titre est en légère baisse à 17,35 E.

Oddo abaisse son opinion sur SEB de 'achat' à 'neutre' et son objectif de cours de 73 à 67 euros sur le titre du fabricant de petit électroménager. Selon le courtier, l'impact de la hausse du dollar et de la baisse de certaines devises rendent plus difficile à atteindre la prévision 2011 et devraient avoir un impact négatif sur 2012, de l'ordre de 5 à 6% de l'Ebit avant couvertures.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...