Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les marchés européens tirés par les trimestriels et la fed

Marché : Les marchés européens tirés par les trimestriels et la fed

Les marchés européens tirés par les trimestriels et la fedLes marchés européens tirés par les trimestriels et la fed

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en hausse mercredi, dans des marchés focalisés sur une avalanche de résultats trimestriels et alors que les déclarations du président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke semblent laisser la porte ouverte à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire quantitatif (QE) pour soutenir la croissance dans un avenir proche.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,8% à 3.202,32 points vers 8h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,31% et à Londres, le FTSE 0,14%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,34%.

Le président de la Réserve fédérale a dépeint un tableau sombre de l'économie américaine et n'a pas dit grand chose sur les intentions de la banque centrale en matière d'assouplissement monétaire, hormis de répéter qu'elle se tenait prête à agir si nécessaire. Il est auditionné ce mercredi à la Chambre des Représentants.

"Les résultats ont l'air pas mal, mais ils sont généralement accompagnés de perspectives prudentes", commente Justin Haque, trader paneuropéen chez Hobart Capital Markets.

"Le marché va continuer à évoluer à l'intérieur d'une marge étroite cet été à moins d'un évènement catastrophique qui oblige la Fed à intervenir. Les gens hésitent à jouer une baisse du marché parce qu'ils ont peur d'être pris à contre-pied par un quantitative easing (QE)."

Les valeurs technologiques sont affectées par des résultats décevants d'Ericsson (-3,6%) et des prévisions peu optimistes d'Intel.

L'indice sectoriel des technos en Europe baisse de 0,2%.

Aux valeurs, Puma chute de plus de 5% après avoir lancé un avertissement sur ses résultats 2012, disant tabler sur une baisse de 11% à 13% de son résultat opérationnel et de son résultat net au premier semestre. Sa maison-mère PPR recule de 1,6%.

Crédit suisse gagne 5,7% après l'annonce d'un renforcement de ses fonds propres conformément à la demande de la Banque nationale suisse (BNS) le mois dernier, via une série de mesures qui incluent une émission d'obligations convertibles sous conditions (CoCo), des cessions d'actifs et de nouvelles réductions de coûts.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...