Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les marchés européens et américains à la hausse, gains limités

Marché : Les marchés européens et américains à la hausse, gains limités

Les marchés européens et américains à la hausse, gains limitésLes marchés européens et américains à la hausse, gains limités

PARIS (Reuters) - Les marchés européens et américains regagnent du terrain mercredi après-midi, après leurs fortes baisses de la veille, dans l'espoir de voir la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Les gains restent limités par les craintes de voir le référendum de la Grèce sur son plan de sauvetage financier compromettre la résolution de la crise de la dette de la région, ainsi que par l'inquiétude que suscite la contraction de activité manufacturière en zone euro, encore plus forte qu'initialement estimée.

"Quelle que soit la façon dont on la regarde, la décision du Premier ministre grec d'annoncer un référendum sur le plan de sauvetage est une erreur. (...) Son coût immédiat est une montée de la prime de risque et une perte de crédibilité de l'Europe dans son ensemble", selon Bruno Cavalier, économiste d'Oddo Securities qui appelle à une baisse immédiate des taux.

En raison de la détérioration des conditions de marché depuis l'annonce surprise d'Athènes, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a suspendu une émission de dette à dix ans d'un montant espéré à trois milliards d'euros, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'opération.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 1,37% après avoir fluctué dans les deux sens, alors qu'à Londres, le FTSE 100 prend 1,05%.

À Paris vers 15h50, l'indice CAC 40 rebondit de 1,49% à 3.114,63 points après avoir perdu jusqu'à 0,6% après la publication de l'indice PMI manufacturier de la zone euro. BNP PARIBAS est en tête du CAC 40, avec un rebond de 5,5% après chute de 13% mardi.

Wall Street rebondit également, les investisseurs espérant que la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC) sera l'occasion pour elle d'annoncer des nouvelles mesures d'assouplissement monétaire en soutien à l'économie.

Le sentiment de marché est conforté par la publication de la dernière enquête mensuelle ADP sur l'emploi américain, selon laquelle les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont été supérieures aux attentes en octobre, à 110.000 contre 91.000 en septembre, alors que le marché tablait sur seulement 101.000 créations d'emplois.

L'euro se stabilise autour de 1,38 dollar, après avoir touché la veille un plus bas de trois semaines à 1,3608. Des cambistes jugent que la monnaie unique pourrait profiter d'un répit à court terme, l'attention du marché se tournant vers la Fed, mais la plupart des analystes estiment que le billet vert et le yen resteront les premiers bénéficiaires du regain d'aversion au risque.

Les prix de la dette allemande reculent, les investisseurs prenant leurs bénéfices après les gains importants de la veille et alors que l'attention se tourne vers les mesures de politique monétaire que pourrait annoncer la Fed.

Le rendement des obligations italiennes à dix ans se détend à 6,23%, après avoir atteint près de 6,3% la veille en réaction à l'annonce du référendum grec.

Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...