Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les marchés européens en légère hausse à mi-séance

Marché : Les marchés européens en légère hausse à mi-séance

Les marchés européens en légère hausse à mi-séanceLes marchés européens en légère hausse à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en légère hausse à la mi-séance après une adjudication de dette italienne à court terme qui a vu Rome servir des rendements bien moins élevés que précédemment.

Vers 12h05 GMT, le CAC 40 parisien avance de 0,53% à 3.119,42 points dans de faibles volumes, tandis que l'indice paneuropéen Eurostoxx 50 prend 0,4%. A Londres, où les marchés étaient fermés mardi, l'indice FTSE gagne 0,64% et à Francfort le Dax est quasi stable (-0,02%).

Les valeurs bancaires, toujours surveillées de près, gagnent 0,2%. Malmenées mardi en Bourse de Milan, les banques italiennes Unicredit et Intesa Sanpaolo connaissent des fortunes opposées : la première cède 0,15%, tandis que la seconde s'adjuge 1,88%.

Le Trésor italien a émis mercredi neuf milliards d'euros d'emprunts à six mois, avec un rendement brut de 3,25%, deux fois moins élevé que le record de 6,5% atteint fin novembre. Il a également levé 1,733 milliard d'euros via des obligations zéro coupon à 24 mois, avec un rendement de 4,85% contre 7,8% auparavant.

L'injection de liquidités bon marché par la Banque centrale européenne (BCE) la semaine dernière et le nouveau plan d'austérité du pays semblent accorder à Rome un répit bienvenu, mais les analystes soulignent que les tensions sur les marchés pourraient rapidement revenir à la charge, en particulier lors d'une adjudication test jeudi, au cours de laquelle l'Italie proposera jusqu'à 8,5 milliards d'euros d'emprunts à long terme.

"Il y a un climat qui soutient légèrement plus les marchés obligataires en zone euro et je m'attends à ce que l'adjudication de demain soit favorable", juge Mike Lenhoff, stratège chez Brewin Dolphin.

Le rendement du papier italien à 10 ans a reculé de 18 points de base à 6,8% après la solide demande enregistrée lors de l'adjudication de mercredi, mais il reste proche de 7%, un niveau au-delà duquel le financement de Rome sur le marché semble difficilement soutenable.

A Wall Street, les contrats à terme laissent présager une ouverture en légère hausse au lendemain d'une séance qui a vu les principaux indices finir sur une note stable.

L'euro reste stable face au billet vert, autour de 1,3070 dollar, un niveau qui reste proche de son plus bas de 11 mois touché le 14 décembre à 1,2945. La monnaie unique reste en outre vulnérable à la veille de l'adjudication italienne à long terme de jeudi.

Le baril de Brent est repassé sous la barre des 109 dollars, les investisseurs prenant leurs bénéfices après six séances consécutives de hausse sur fond de craintes de perturbations dans l'approvisionnement liées aux manoeuvres navales iraniennes dans le détroit d'Ormuz.

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...