Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les firmes françaises visent le marché du mondial 2022 au qatar

Marché : Les firmes françaises visent le marché du mondial 2022 au qatar

tradingsat

par Pascal Liétout

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a annoncé mardi la création d'une filière sport à l'export pour inciter les entreprises à postuler pour les contrats de la Coupe du monde de football au Qatar en 2022, un marché estimé à 100 milliards de dollars.

Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, et le ministre des Sports, David Douillet, ont présidé en ce sens une réunion de travail mardi avec des chefs d'entreprise et une délégation du Comité Suprême 2022, les organisateurs du Mondial au Qatar.

"Ce qui est en jeu, c'est un marché de 100 milliards de dollars", a souligné Pierre Lellouche dans une conférence de presse, en insistant sur "les excellentes relations" entretenues par la France avec l'émirat.

"L'émir (Sheikh Hamad bin Khalifa) et le président de la République (Nicolas Sarkozy) travaillent en symbiose", a-t-il ajouté, en regrettant toutefois que la France ne soit que le 9e partenaire commercial du pays du Golfe.

Malgré l'expertise française en matière de grands évènements sportifs, comme la Coupe du monde de football 1998, "nous n'avions pas une filière export pour le sport", a dit le secrétaire d'Etat.

Ses services, a-t-il précisé, ont identifié une cinquantaine d'entreprises, dont une quinzaine de grands groupes et une trentaine de PMI/PME, susceptibles de viser une part de marché sur le projet Qatar 2022.

Ont notamment été sollicités Bouygues, Vinci et Veolia. "Mais c'est toute la gamme des activités, BTP, Technologies de l'information, développement durable" et autres qui est concernée, a déclaré Pierre Lellouche.

Le Qatar devrait finaliser au cours du premier trimestre 2012 son calendrier d'investissements et susciter ensuite les appels d'offre.

UN "AMBASSADEUR DU SPORT"

"Nous devons apprendre à travailler en meute, comme une équipe de football", a dit Pierre Lellouche, en annonçant la nomination prochaine d'un "ambassadeur du sport" français à l'étranger, chargé de coordonner toutes les initiatives dans ce domaine.

David Douillet a indiqué à ce sujet qu'il soumettrait prochainement au choix de Nicolas Sarkozy une liste de quatre "personnalités indiscutables par leur envergure internationale", dont Bernard Lapasset, actuel président de l'IRB, la fédération internationale de rugby.

"Le sport fait partie au Qatar d'un enjeu politique majeur", a dit le ministre des Sports, qui devrait se rendre sur place avec Pierre Lellouche au début de l'an prochain.

Après avoir obtenu la Coupe du monde de football, le Qatar est candidat pour les Jeux olympiques de 2020, après son échec pour 2016 face à Rio de Janeiro, ainsi que pour les championnats du monde d'athlétisme en 2017 et le départ du Tour de France cycliste en 2016.

L'émirat va investir environ 100 milliards de dollars (75 milliards d'euros) pour le Mondial 2022. Il a dépensé 2,8 milliards (2,1 milliards d'euros) pour les Jeux asiatiques qu'il a accueillis en 2006.

Pour mener à bien la modernisation du pays, le gouvernement qatari a décidé de consacrer pas moins de 40% de son budget entre 2011 et 2016 aux projets d'infrastructure.

Onze milliards de dollars (8,2 milliards d'euros) seront affectés à un nouvel aéroport international, 5,5 milliards (4,1 milliards d'euros) à un port en eau profonde et 20 milliards (15 milliards d'euros) au développement du réseau routier.

Pour la Coupe du monde, ce pays de 1,7 million d'habitants, premier exportateur mondial de gaz liquéfié, va rénover trois stades et en construire neuf autres, pour sept villes hôtes et un coût total estimé à trois milliards de dollars (2,27 milliards d'euros).

Les responsables de l'émirat prévoient aussi pour 2017 un imposant réseau de lignes de métro qui relieraient entre eux les stades, jamais distants de plus d'une heure de trajet l'un de l'autre.

Edité par Gilles Trequesser

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...