Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les exportations chinoises dépassent les attentes en juillet

Marché : Les exportations chinoises dépassent les attentes en juillet

Les exportations chinoises dépassent les attentes en juilletLes exportations chinoises dépassent les attentes en juillet

PEKIN (Reuters) - Les exportations de la Chine ont été étonnamment robustes en juillet, notamment à destination de l'Europe, son premier partenaire commercial, où elles ont atteint leur plus haut niveau depuis au moins un an.

Mais les analystes préviennent toutefois qu'il est trop tôt pour assurer que les exportations chinoises se maintiendront dans les mois à venir en raison des difficultés budgétaires et de la consommation morose auxquelles font face les deux plus importants marchés de la Chine, l'Europe et les Etats-Unis.

"Le commerce chinois reste confronté à de grandes incertitudes", commente Nie Wen, analyste de Hwabao Trust, à Shanghai. "Les pays développés sont contraints de prendre des mesures d'austérité et les marchés émergents pourraient resserrer (leur politique) aussi pour dompter l'inflation."

Les exportations ont augmenté de 20,4% en juillet en rythme annuel, en accélération après 17,9% en juin, selon les chiffres des douanes. Il s'agit de la plus forte hausse observée depuis avril. Les économistes prévoyaient une hausse de 17,4%.

Les importations ont augmenté de 22,9% sur un an, presque conformément au consensus.

Sur un mois, les exportations ont augmenté de 8,1% et les importations de 2,8%.

"Les importations comme les exportations devraient croître à un rythme plus faible dans les mois qui viennent", estime Li Xunlei, économiste à Guotai Junan Securities, à Shanghai. "Les turbulences sur les marchés financiers mondiaux pourraient conduire à une contraction de la demande extérieure."

D'autres indicateurs publiés cette semaine ont montré que l'inflation en Chine avait atteint en juillet un plus haut depuis juin 2008, il y a trois ans. Certains dirigeants ont cependant estimé que la hausse des prix de détail avait sans doute atteint un pic.

Mais soulignant le subtil équilibre auquel Pékin doit se livrer pour maîtriser à la fois la croissance et l'inflation, la forte hausse des ventes à l'export en juillet a gonflé l'excédent commercial chinois.

L'excédent a été porté à 31,5 milliards de dollars, son niveau le plus élevé depuis janvier 2009, après 22,3 milliards en juin et alors que les économistes attendaient en moyenne 27,5 milliards.

Cela pourrait contribuer à alimenter les pressions sur les prix en Chine et nourrir aussi les critiques des partenaires commerciaux de Pékin, qui lui reproche de continuer à réprimer la hausse du yuan pour vendre plus à l'étranger, à leurs dépens. Des affirmations que la Chine a toujours démenties.

Dans le cadre de sa politique pour empêcher que le yuan ne s'apprécie trop rapidement contre le dollar, Pékin achète des dollars tirés des revenus de son commerce extérieur. Mais Pékin injecte plus de six yuans dans le système bancaire chinois pour chaque dollar qu'il achète, ajoutant ainsi à une surabondance de cash qui alimente l'inflation.

Koh Gui Qing, Catherine Monin et Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...