Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les etats-unis soldent leur participation dans chrysler

Marché : Les etats-unis soldent leur participation dans chrysler

tradingsat

WASHINGTON (Reuters) - Le département du Trésor américain a annoncé la cession de sa participation restante de 6% dans Chrysler à Fiat, qui prendra ainsi une part majoritaire dans le constructeur américain, sorti du dépôt de bilan grâce à une importante aide publique il y a deux ans.

Le Trésor américain a déclaré jeudi dans un communiqué que la vente devrait lui rapporter 560 millions de dollars et marquer sa sortie complète du capital de Chrysler.

Après cette transaction, le Trésor américain se sera vu rembourser par Chrysler quelque 11,2 milliards de dollars de prêts et d'intérêts.

En 2009, l'administration Obama avait renfloué le constructeur de 12,5 milliards de dollars, dans le cadre d'un plan de sauvetage du secteur automobile.

Dans le cadre de ce processus, Chrysler, comme General Motors, avaient déposé leur bilan pendant quelques mois en 2009.

"Le Trésor a peu de chances de recouvrir pleinement la différence de 1,3 milliard de dollars", précise le communiqué.

Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a cependant estimé que ce plan d'aide avait permis aux constructeurs automobiles de réaliser "l'un des revirements les plus improbables de l'histoire récente", en regagnant des parts de marché et en créant de l'emploi aux Etats-Unis.

En juin 2009, très fragilisé par la chute de ses ventes dans le contexte de la crise financière, Chrysler a pu sortir du régime de la cessation de paiement sous la gestion de Fiat. Presque deux ans plus tard, le constructeur dégageait son premier bénéfice net trimestriel à 116 millions de dollars.

Fiat a porté à 46% sa participation dans Chrysler la semaine dernière après que le constructeur a remboursé 7,6 milliards de dollars de prêts accordés par les Etats-Unis et le Canada.

Après la vente des dernières parts du Trésor américain, cette participation passera à 52%, soit un contrôle majoritaire, ce qui constituait l'un des objectifs majeurs pour 2011 aux yeux du patron de Fiat Sergio Marchionne.

Lundi dernier, Sergio Marchionne a annoncé que le groupe italien espérait augmenter encore davantage sa participation dans Chrysler d'ici la fin de l'année, envisageant qu'elle monte jusqu'à 76% "dans une certain temps".

Glenn Sommerville, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...