Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les cambistes attendent madrid avec impatience.

Marché : Les cambistes attendent madrid avec impatience.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pour la quatrième séance de suite, la monnaie unique européenne semble bien partie ce midi pour aligner ce soir sa 4ème séance de baisse face au dollar américain comme au yen nippon. Tous les regards sont tournés vers l'Espagne et, par extension, du côté de la BCE. Vers 13 heures, l'euro cède ainsi 0,10% à 1,2868 dollar, non sans avoir atteint ce matin un sommet à 1,2901.

“Aujourd'hui, l'attention sera fixée sur l'Espagne et la présentation de son budget 2013 par Mariano Rajoy”, résumaient ce matin les analystes du bureau d'études parisien NFinance.

“Les craintes concernant l'Europe reviennent sur le tapis. Il serait de bon ton de ne pas trop laisser les opérateurs dans l'expectative concernant l'éventuel appel à l'aide ou non de l'Espagne auprès du MES”, soulignent-ils.

Le temps presse : “à Athènes et Madrid, de violentes manifestations, comptant des milliers de personnes ont eu lieu. Ces manifestations visent à protester contre les nouvelles mesures draconiennes d'austérité, à savoir, Bruxelles a imposé à l'Espagne 150 milliards d'économies entre 2012 et 2014 pour atteindre un déficit public de moins de 3%, aujourd'hui à 6.3%. A ce jour, l'Espagne a un taux de chômage de 24,63% , elle est toujours en récession au 3 ème trimestre et ses taux d'emprunt à 10 ans sont supérieurs à 6%”, rappellent les spécialistes de Saxo Banque ce matin.

'Toute la question est de savoir si l'Espagne demandera ou non l'aide du FESF/MES', indique un courtier nord-européen, sachant que l''adhésion' au MES est la condition sine qua non pour que la BCE commence les achats d'obligations souveraines décidés au début du mois. Sans cela, la banque centrale dirigée par Mario Draghi restera l'arme au pied.

En attendant, les cambistes n'ont pu se mettre sous la dent que des statistiques sombres. En Allemagne, le nombre de chômeurs a augmenté de 9.000 au mois de septembre, un chiffre à peu près conforme aux attentes des économistes. Le taux de chômage est ainsi resté stable à 6,8%.

La situation de l'emploi paraît encore plus alarmante en France, où le cap des trois millions de demandeurs d'emploi a été franchi au mois d'août. Ce nombre a augmenté de 0,8% sur un mois et de 9,2% sur un an.

La neutralité était de mise face au yen nippon (- 0,06% à 99,93) comme contre le franc suisse (- 0,03% à 1,2086), mais pas face au sterling (- 0,29% à 0,7939).

Sur l'autre rive de l'Atlantique, l'après-midi sera notamment marqué par la troisième estimation du PIB, les inscriptions aux allocations chômage et les commandes de biens durables, puis les promesses de ventes de logements.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...