Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 0,04%

Marché : Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 0,04%

Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 0,04%Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 0,04%

PARIS (Reuters) - Les marchés européens se sont retournés à la baisse en fin de séance dans le sillage de Wall Street, pour terminer dans le rouge, malgré les chiffres meilleurs que prévu de la croissance américaine et l'injection d'environ 530 milliards d'euros dans le secteur bancaire de la zone euro.

A Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,04% (1,54 point) à 3.452,45 points. Le Dax allemand a cédé 0,46%, tandis que le FTSE londonien a reculé de 0,95%.

L'euro, qui a brièvement grimpé après l'annonce du montant du deuxième LTRO, se replie à présent nettement face au billet vert, se négociant sous 1,34 dollar.

Le retournement des marchés est intervenu après les propos peu optimistes du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke sur l'état de l'économie américaine. A l'occasion de son audition devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants, le président de la Fed a souligné que la croissance américaine devait accélérer pour permettre de réduire rapidement un taux de chômage obstinément élevé.

Le PIB américain a enregistré une croissance de 3,0% en rythme annuel au quatrième trimestre, plus forte qu'annoncé en première estimation, en raison d'une légère révision à la hausse des chiffres de la consommation et de l'investissement.

En Europe, quelque 800 banques ont participé à la deuxième opération de refinancement à long terme (LTRO) de la Banque centrale européenne (BCE), dont le marché espère qu'elle contribuera à apaiser les tensions sur la dette et à soutenir la croissance.

Le secteur des produits de base a accusé la plus mauvaise performance en Europe, reculant de 1,58%. Rio Tinto, BHP Billiton et Anglo American ont cédé respectivement 3,93%, 3,87% et 2,20%.

A Paris, Peugeot a signé la plus forte baisse du CAC 40 (-2,11%), dans l'attente de détails sur son alliance mondiale avec l'américain General Motors, annoncée après la clôture.

Les deux groupes vont créer une alliance stratégique prévoyant des coopérations industrielles et une augmentation de capital d'un milliard d'euros du groupe français à l'issue de laquelle GM en deviendra deuxième actionnaire, à hauteur de 7%.

Bouygues s'est replié de 2,09% après avoir dit s'attendre à ce que son chiffre d'affaires baisse légèrement en 2012, reflet de la performance de la division télécoms qui devrait pâtir de l'arrivée de Free Mobile.

Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...