Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes terminent en baisse

Marché : Les bourses européennes terminent en baisse

Les bourses européennes terminent en baisseLes bourses européennes terminent en baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, les investisseurs s'étant inquiétés de nouveaux signes de ralentissement de l'économie mondiale.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un repli de 0,84% (-29,09 points) à 3.432,56 points. Le Dax allemand a perdu 0,97% et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a cédé 0,62%. Seul le Footsie britannique a grappillé 0,04% grâce à la progression des valeurs minières.

Les indices boursiers européens avaient d'abord ouvert en hausse, portés par des espoirs d'une action prochaine de la Réserve fédérale américaine (Fed). Le compte rendu de la réunion d'août de la Fed publié mercredi a montré que la banque centrale semblait prête à opérer un nouvel assouplissement monétaire assez rapidement à moins que la conjoncture économique ne s'améliore sensiblement.

Mais entretemps, des mauvais indicateurs en zone euro ont relancé les craintes des investisseurs sur la conjoncture économique tandis que les attentes sur une intervention de la Fed s'amenuisaient.

La situation économique s'est dégradée dans la zone euro, où les indices PMI publiés jeudi par Markit suggèrent une contraction de 0,5-0,6% du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre, ce qui plongerait la zone dans sa deuxième récession en trois ans.

Aux Etats-Unis, le secteur manufacturier a montré une modeste amélioration, une statistique qui s'ajoute à une salve d'indicateurs meilleurs que prévu ces dernières semaines et qui tendent à remettre en cause un nouveau tour d'assouplissement quantitatif de la Fed en septembre.

Dans le même esprit, un responsable de la Fed a relativisé l'impression que la banque centrale était prête à opérer un nouvel assouplissement monétaire lors de sa réunion le mois prochain, soulignant que les indicateurs économiques s'étaient améliorés ces dernières semaines.

"Fondamentalement, l'Europe est très vulnérable à ce qui se passe et la Réserve fédérale, dans une certaine mesure dans son compte rendu, a confirmé que nous étions bien dans un passage à vide", a observé Richard Batty, directeur des investissements chez Standard Life Investments.

Le regain d'inquiétude des investisseurs a été perceptible sur les valeurs financières, l'indice Stoxx 600 des banques reculant de 0,85% et celui des assureurs de 0,97%. Seul le secteur des produits de base, parmi les valeurs cycliques, a échappé aux prises de bénéfices +(0,29%) après avoir nettement reculé la veille.

Sur le marché des changes, l'euro a touché un plus haut de sept semaines face au dollar à 1,2586, soutenu par des informations selon lesquelles l'Espagne négocie avec la zone euro les conditions d'une aide internationale pour faire baisser ses coûts d'emprunt.

Malgré tout, le rendement des obligations espagnoles à 10 ans a bondi de huit points de base, à 6,385%, tandis que le Bund faisait à nouveau office de valeur refuge, avec un rendement en baisse à 1,37%.

De son côté, le baril de Brent se négociait à plus de 116 dollars, les investisseurs sur les marchés pétroliers restant sourd aux mauvais indicateurs économiques. Les tensions aux Moyen-Orient alimentent également les inquiétudes sur les approvisionnements en pétrole.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...