Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes terminent de justesse dans le vert

Marché : Les bourses européennes terminent de justesse dans le vert

Les bourses européennes terminent de justesse dans le vertLes bourses européennes terminent de justesse dans le vert

PARIS (Reuters) - Momentanément affectées par le déclassement de banques espagnoles par Fitch, les Bourses européennes se sont reprises en toute fin de séance mardi pour terminer dans le vert. A Paris, l'indice CAC-40 termine sur un modeste gain de 0,14% à 3.046,91 points.

La remontée de la Bourse s'est faite dans le sillage des secteurs des télécoms et des minières. France Télécom gagne 1,46% et Randgold 2,95%.

L'indice des télécoms affiche le plus gros gain sectoriel de la journée (+1,92%), suivi par les ressources naturelles (+1,54%).

Aux valeurs, CNP Assurances (-5,95%, au plus bas depuis 2003) a accusé la plus forte baisse de l'indice sectoriel européen (-0,45%). Le président de la Commission de surveillance de la CDC, qui contrôle 40% du capital de l'assureur vie, a jugé actuellement sous-capitalisé CNP Assurances.

Même si Standard & Poor's a dit que les banques italiennes n'étaient pas dans la même situation que leurs homologues espagnoles, car moins exposées au secteur immobilier, plusieurs d'entre elles figurent dans les plus fortes baisses de la journée en Europe. Banca Popolare di Milano perd 4,82%, Unicredit 3,95% et Intesa Sanpaolo 3,73%. Aux banques toujours, l'espagnole Bankinter laisse 4,64%. Crédit Agricole lâche 2,80%. Fitch a annoncé mardi abaisser la note de viabilité de Crédit Agricole de A+ à A, ainsi que la perspective, qui est ramenée de stable à négative.

Selon les traders, il semble que certains investisseurs aient remodelé leurs portefeuilles, au bénéfice des actions et au détriment des dettes souveraines.

L'un d'eux cite de son côté des ordres programmés pour expliquer cette remontée.

Fitch Ratings a déclassé mardi 18 banques espagnoles moins d'une semaine après avoir fait de même avec la note souveraine de l'Espagne, ce qui a eu également pour effet de faire monter le rendement de l'emprunt de référence espagnol à un plus haut sans précédent depuis la création de l'euro.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...