Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes sans orientation à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes sans orientation à la mi-séance

Les Bourses européennes sans orientation à la mi-séanceLes Bourses européennes sans orientation à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes restent dépourvues d'orientation lundi à mi-journée après les plus hauts de vendredi qui ont couronné trois séances consécutives de hausse.

A Paris, l'indice CAC 40 grignote 0,63 point ou 0,02% à 3.778,79 points vers 11h35 GMT. Le FTSE à Londres (+0,01%) et le Dax à Francfort (-0,05%) évoluent aussi autour de leur niveau de clôture de vendredi.

L'indice paneuropéen EuroStoxx50 progresse de 0,11% après son gain de 0,78% vendredi mais le FTSEurofirst 300 abandonne 0,09% à 1.173,77, non loin de son pic de près de deux ans à 1.174 points atteint en fin de semaine dernière.

Plus forte hausse du FTSEurofirst 300 et de l'EuroStoxx 50, ASML progresse de 4,26% en réaction à un relèvement de recommandation de Citigroup, passé de "neutre" à "achat" sur le groupe néerlandais selon des sources citées par Dow Jones.

Les indicateurs techniques vont dans le sens d'une consolidation et Wall Street n'apporte guère de soutien, les futures sur indices ne laissant entrevoir qu'une modeste progression à l'ouverture après les nouveaux plus hauts de plus de cinq ans atteints vendredi par le S&P-500.

La publication d'indicateurs majeurs cette semaine, dont les chiffres de l'emploi américains vendredi, et la réunion monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, incitent en outre à l'attentisme.

Aux banques, Monte dei Paschi di Siena, au coeur d'un scandale sur des contrats de dérivés, rebondit de 4,27% après le feu vert de la Banque d'Italie à son renflouement et alors que son président Alexandro Profumo espère l'entrée d'un investisseur financier au capital.

Parmi les valeurs de second rang, PagesJaunes s'adjuge encore 11,30% en réaction à des commentaires positifs de HSBC.

L'électricien allemand E.ON (-1,80%) mène les baisses de l'EuroStoxx50.

Sur le marché des changes, l'euro est stable autour de 1,3455 dollar, marquant lui aussi une pause après son plus haut de 11 mois de 1,3480 dollar atteint vendredi sur fond de signes de reprise dans la zone euro. Face au yen, la devise européenne abandonne 0,5% à 121,94 après avoir atteint un plus haut de 21 mois à 122,91 yens.

Le dollar se replie également contre le yen, à 90,68, mais sans que la tendance baissière de la monnaie japonaise ne soit remise en cause. Dans la nuit, le yen a touché un plus bas depuis juin 2010 de 91,26 pour un dollar alors que le Premier ministre Shinzo Abe a demandé à la Banque du Japon d'atteindre son nouvel objectif d'inflation (2%) aussi vite que possible.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bunds se sont stabilisés après leur décrochage de vendredi suite à l'annonce du remboursement anticipé d'une partie des prêts bancaires accordés en 2011 par la Banque centrale européenne - une bonne nouvelle pour l'économie de la zone euro mais pas pour les valeurs refuge que sont les fonds d'Etat allemands. A plus long terme, la perspective de voir la BCE drainer les liquidités excédentaires dans la zone euro devrait toutefois continuer de tirer à la hausse les rendements des Bunds.

De son côté l'Italie a vu ses coûts de financement à deux ans tomber à leur plus bas niveau depuis mars 2010, Rome continuant de profiter d'une forte demande de la part d'investisseurs en quête de rendement pour placer sa nouvelle obligation zéro coupon.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent reflue de 0,20% tout en se maintenant - de peu - au-dessus des 113 dollars en attendant la réunion de la Fed et les indicateurs américains de la semaine.

Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...