Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère baisse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère baisse

Les bourses européennes ouvrent en légère baisseLes bourses européennes ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère baisse mercredi, après avoir touché un plus haut d'un mois la veille, les investisseurs optant pour la prudence avant la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui alimente les espoirs de nouvelles mesures de relance de l'économie.

À Paris vers 9h40, le CAC 40 reculait de 0,35% (- 11,06 points) à 3.106,86 points. À Francfort, le Dax cédait 0,36% et à Londres, le FTSE perdait 0,26%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 se repliait de 0,25%.

Les marchés européens évoluaient sans grande logique sectorielle, mais le secteur bancaire était néanmoins le plus recherché, signe des espoirs des investisseurs de nouvelles mesures en Europe et aux Etats-Unis pour résoudre la crise de la dette et stimuler la croissance. L'indice des valeurs bancaires en Europe progressait de 0,79%.

Sur le front des valeurs, Aer Lingus s'envolait de 24,5% à 1,17 euro. Ryanair a annoncé mardi soir son intention de lancer une OPA de 694 millions d'euros sur Aer Lingus afin de prendre le contrôle de sa concurrente locale. La compagnie aérienne à bas coûts a dit qu'elle proposerait 1,30 euro par action Aer Lingus, dont elle détient déjà 29,8% du capital.

Hennes & Mauritz, le numéro deux mondial du prêt-à-porter, progressait de 2,9% après avoir publié mercredi un bénéfice avant impôts meilleur que prévu pour le deuxième trimestre de son exercice, tout en annonçant que ses nouvelles collections avaient été bien accueillies malgré un environnement économique difficile.

Kesa perdait en revanche près de 8% après avoir affiché une forte chute de son bénéfice annuel sous-jacent, annoncé une baisse de son dividende et dit ne pas s'attendre à ce que son activité s'améliore de sitôt.

La Fed doit rendre sa décision de politique monétaire dans la soirée. Certains opérateurs de marché s'attendent à ce que la banque centrale relance son programme de rachat de dette baptisé "Operation twist" tandis que d'autres s'interrogent sur la relance d'un nouveau programme d'assouplissement quantitatif (QE3).

"Il y a peut-être, de notre point de vue, des espoirs déplacés d'un QE3 aujourd'hui. Nous pensons que la Fed prolongera probablement son programme Operation Twist, mais qu'un QE3 est peu probable pour l'heure. Cela pourrait provoquer par conséquent un peu de déception si c'est la cas", a prévenu Mitul Kotecha, chez Crédit Agricole à Hong Kong.

En attendant, les marchés limitaient leurs pertes dans la perspective d'avancées en Grèce, les conservateurs de Nouvelle Démocratie, les socialistes du Pasok et le petit parti de la Gauche démocratique s'étant engagés à former rapidement un nouveau gouvernement qui devrait demander une renégociation partielle des mesures d'austérité imposées par la communauté internationale.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...