Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en hausse modérée

Marché : Les bourses européennes ouvrent en hausse modérée

Les bourses européennes ouvrent en hausse modéréeLes bourses européennes ouvrent en hausse modérée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse modérée vendredi, avec l'ensemble des actifs à risque, dans un climat plus confiant après l'annonce par l'Espagne d'un budget 2013 et d'un plan de réformes économiques qui semblent anticiper les conditions probables d'une demande d'aide.

À Paris, en ce dernier jour du mois boursier, l'indice CAC 40 gagne 0,36% à 3.451,55 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,53% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,46%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,51%.

Les secteurs cycliques, notamment l'indice européen des produits de base (+0,73%) et technologique (+0,63%), avec la bancaires (+0,6%) sont en tête de la hausse.

Les autorités espagnoles ont cependant souligné qu'elles attendraient de disposer d'une évaluation complète de l'impact des réductions de dépenses annoncées dans le cadre du budget avant de décider d'une éventuelle demande d'assistance.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn a déclaré, après la présentation du budget, que le calendrier détaillé de réformes présenté par Madrid allait au-delà des demandes de l'Europe et constituait un ambitieux pas en avant.

"C'est un pas dans la bonne direction parce qu'ils devront, au minimum, respecter les conditions fixées de la BCE (Banque centrale européenne) pour acheter leurs obligations", souligne Tetsuro Ii, directeur général chez Commons Asset Management à Tokyo.

L'ensemble des actifs à risque est soutenu par le budget espagnol, à l'exception de la Bourse de Tokyo, qui a terminé en baisse de 0,89% en raison des inquiétudes concernant l'impact de la dispute territoriale avec la Chine sur les entreprises japonaises.

De plus, la production industrielle du Japon est tombée en août à son plus bas niveau depuis 15 mois, sous le coup du ralentissement en Chine et de la crise en zone euro, laissant craindre une rechute en récession de la troisième puissance économique mondiale.

Les investisseurs attendent maintenant le résultat des tests de résistance ("stress test") du secteur bancaire espagnol, qui va permettre de déterminer les besoins de recapitalisation de ses banques, en attendant la décision imminente de Moody's sur la dette espagnole, qui pourrait abaisser sa note pour la faire passer dans la catégorie spéculative ("junk").

"En simplifiant à l'extrême, un chiffre au-dessus de 60 milliards d'euros serait négatif pour les devises à risque, tandis qu'un chiffre inférieur pourrait être bien accueilli", ajoute Chris Weston, qui estime qu'une éventuelle dégradation de la note de Moody's pourrait faire retomber le regain d'intérêt progressif pour les actifs à risque.

Les futures sur Bund sont en baisse, affectés par le retour sur les actifs à risque sur des anticipations d'une demande d'aide de Madrid qui permettrait à la BCE de lancer son programme de rachat d'obligations destiné à faire baisser les coûts d'emprunt espagnols.

L'euro, qui avait cédé plus de 1,6% face au dollar depuis deux semaines, poursuit ce matin sa modeste remontée entamée la veille après les annonces sur le budget de l'Espagne et se traite autour de 1,2930 dollar, après un plus bas de 1,2830 dollar touché la veille.

Le Brent se traite au-dessus des 112,50 dollars le baril, soutenu par les annonces espagnoles qui ont calmé les inquiétudes sur la crise de la zone euro et donc sur la croissance mondiale et la demande de pétrole, et par les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...