Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en forte hausse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en forte hausse

Les bourses européennes ouvrent en forte hausseLes bourses européennes ouvrent en forte hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en forte hausse vendredi, saluant les mesures de soutien à l'économie américaine annoncées jeudi soir par la Réserve fédérale. Celle-ci s'est notamment engagée à intervenir sur le marché obligataire jusqu'à ce que le taux de chômage aux Etats-Unis baisse sensiblement.

A Paris, le CAC 40 parisien gagne 1,73% à 3.562,53 points 7h30 GMT. Le Dax à Francfort rebondit de 1,34% et le FTSE à Londres poursuit sur sa lancée de jeudi en progressant de 1,29%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 gagne 1,71%.

Les valeurs européennes retrouvent ainsi leur niveau d'il y a quatorze mois, l'appétit des investisseurs pour le risque profitant particulièrement aux cycliques comme les produits de base (+4,42%) et les automobiles (+3,25%), qui signent les plus fortes hausses sectorielles.

La Bourse de Tokyo a également terminé la semaine en hausse de 1,83%.

La Réserve fédérale a annoncé qu'elle achèterait désormais pour 40 milliards de dollars (31 milliards d'euros) de dette immobilière par mois et qu'elle poursuivrait ses achats de titres sur les marchés jusqu'à ce que le marché du travail s'améliore nettement.

Autre évolution de la politique monétaire: la banque centrale précise qu'elle ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu'elle évoquait jusqu'à présent l'échéance de la fin 2014.

"La Fed a adopté les meilleures options de politique monétaire disponibles en ce moment", juge Antihero Niimura, consultant chez Market Risk Advisory. "La clé, c'est qu'il n'y a pas de date de fin, ce qui devrait permettre à l'assouplissement monétaire d'avoir des effets graduels et durables."

Certains acteurs du marché se montrent toutefois réservés sur les conséquences à moyen terme du nouvel assouplissement quantitatif (QE) de la Fed.

"Les taux bas et la politique monétaire ne pèsent plus beaucoup depuis deux ans, mais cette fois, les taux très bas pourraient n'avoir vraiment aucun impact sur les marchés et les actifs risqués", avance Steen Jakobsen, responsable investissements chez Saxo Bank. "Le seul actif bon marché en ce moment, c'est l'argent, et à chaque fois que cela a été le cas dans le passé, ça s'est mal terminé."

Des turbulences sont aussi possibles avec la réunion de l'Eurogroupe, ce vendredi à Nicosie, où devraient notamment être évoqués les cas de l'Espagne et de la Grèce.

Le plan de rachat d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE) et le feu vert de la Cour constitutionnelle allemande au nouveau fonds de sauvetage de la zone euro ont détendu l'atmosphère dans la zone euro, mais des incertitudes demeurent.

Athènes et le Fonds monétaire international (FMI) ont ainsi démenti jeudi des informations de presse selon lesquelles la Grèce ne pourrait pas éviter un troisième plan de sauvetage.

Quant à l'Espagne, elle continue d'exprimer des réticences à l'égard d'une demande d'aide qui pourrait s'élever à 300 milliards d'euros, selon un journal néerlandais.

Les réticences de Madrid sont nourries par la détente des rendements de la dette espagnole. Le rendement du papier italien à dix ans est de son côté retombé sous 5% pour la première fois depuis mars dernier.

"La tendance est à la prise de risque à tous les étages. Cela tient en partie à la décision de la Fed, mais cela fait aussi écho à celle de la BCE", note Rainer Guntermann, stratège chez Commerzbank.

Sur le marché des changes, l'euro s'envolé face au billet vert après la décision de la Fed, s'échangeant autour de 1,3035 à 7h30 GMT après un pic à 1,3053.

Les cours du pétrole sont également dopés par la Fed et par la baisse du billet vert, en particulier le brut léger américain qui se rapproche des 100 dollars par baril (99,35 vers 7h30 GMT). Le Brent monte à 116,50 dollars.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...