Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Marché : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les Bourses européennes ouvrent en baisseLes Bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, affectées par les craintes d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et par les tensions autour de l'aide à la Grèce.

À Paris, le CAC 40 perd 0,31% à 3.389,46 points vers 8h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,5% et à Londres, le FTSE recule de 0,39%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 accuse une baisse de 0,37%.

"L'économie mondiale est confrontée à de violents vents contraires. Dans ce contexte, on assiste à un allègement des actifs à risque dans les portefeuilles des investisseurs", souligne Abi Oladimeji, responsable de la stratégie chez Thomas Miller Investment.

Barack Obama a déclaré mercredi que les républicains devront accepter une hausse d'impôts pour les Américains les plus riches comme premier point d'un accord visant à éviter le "mur budgétaire", susceptible de replonger les Etats-Unis dans la récession.

En Europe, les premiers chiffres de produit intérieur brut (PIB) sont ressortis conformes ou supérieurs aux attentes des économistes.

Le PIB de la France a été en croissance de 0,2% au troisième trimestre, après un repli de 0,1% au deuxième, alors que les économistes attendaient une croissance nulle.

La croissance de l'Allemagne a ralenti à +0,2%, après +0,3% sur les trois mois précédents, et l'économie espagnole s'est contractée de 0,3%, après une baisse de 0,4% au deuxième trimestre, ces deux chiffres étant conformes aux attentes.

Aux valeurs, Bouygues prend 2,5%, plus forte hausse du CAC 40, au lendemain de l'annonce d'une révision à la hausse de son objectif de chiffre d'affaires 2012.

Plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, Vivendi gagne encore 0,9% après son bond de 4,67% de mercredi. Dans une interview au Financial Times, l'homme d'affaires égyptien Naguib Sawiris dit envisager de racheter SFR, la filiale de téléphonie mobile de Vivendi, dans le cadre d'une transaction qui pourrait être valorisée entre 13 et 14 milliards d'euros.

Hennes & Mauritz, deuxième distributeur mondial de prêt-à-porter, perd 2,8%, après l'annonce d'une baisse de 5% de ses ventes à magasins comparables en octobre.

Les futures du Bund allemand débutent en hausse, favorisés par l'aversion au risque des investisseurs face aux menaces que font peser le "mur budgétaire" sur la croissance américaine.

L'euro progresse, autour de 1,2754 dollar, ayant mis fin la veille à cinq séances consécutives de baisse, à la faveur notamment de propos de responsables de la Réserve fédérale suggérant la nécessité de nouveaux rachats d'actifs l'année prochaine.

Le dollar a touché un plus haut de six mois et demi face au yen, le leader de l'opposition Shinzo Abe - susceptible de devenir le nouveau Premier ministre du Japon après des élections anticipées en décembre - ayant appelé la Banque du Japon à envisager des taux négatifs pour favoriser la distribution de crédit.

Le Brent se maintient au-dessus des 109 dollars, porté par l'escalade des tensions au Moyen Orient avec l'offensive aérienne d'Israël dans la bande de Gaza.

Une série d'indicateurs américaines, dont les prix à la consommation, les salaires réels, l'indice "Empire State" et l'indice "Philly Fed", devraient également influer sur la tendance.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...