Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent dans le désordre

Marché : Les bourses européennes ouvrent dans le désordre

Les bourses européennes ouvrent dans le désordreLes bourses européennes ouvrent dans le désordre

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le désordre mercredi, dans des marchés nerveux avant la décision de la Cour constitutionnelle allemande sur le Mécanisme européen de Stabilité (MES) dans la matinée, puis la réunion de la Réserve fédérale américaine qui pourrait annoncer un troisième plan d'assouplissement monétaire quantitatif (QE3) jeudi.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,22% à 3.529,87 points vers 7h37 GMT. À Francfort, le Dax est stable (+0,05%) et à Londres, le FTSE recule de 0,25%, alors que Madrid gagne 0,55%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 grignote 0,09%.

"Une issue positive (en Allemagne) est partiellement prise en compte. Le marché pourrait baisser d'un à deux points en cas de déception, mais les investisseurs croient que les banques centrales et les gouvernements feront tout ce qu'il faut pour soutenir la croissance. Toute baisse des cours sera perçue comme une opportunité d'achat", estime Philippe Gijsels, responsable de la recherche chez BNP Paribas Fortis Global Markets à Bruxelles.

Aux valeurs, Kingfisher recule de 0,9% après avoir annoncé un bénéfice en baisse de 15,5% et inférieur aux attentes en raison du mauvais temps cet été et des variations de change.

Les valeurs du luxe figurent encore une fois parmi les plus fortes baisses de la cote, affectées par l'avertissement de Burberry lancé mardi.

L'euro se stabilise autour de 1,2860 dollar après avoir atteint un plus haut face au dollar depuis quatre mois, à 1,2883 dollar, en perspective d'un feu vert - même assorti de strictes conditions - des sages allemands au MES, alors que le dollar est plombé par l'attente d'un QE3 et un avertissement de Moody's sur la note Aaa de la dette américaine.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand, valeur refuge en phase d'aversion au risque, poursuivent leur baisse, alors que les rendements des dettes italienne et espagnole perdent encore un peu de terrain, dans l'espoir d'un feu vert de la Cour de Karlsruhe au MES.

Les investisseurs seront également attentifs aux élections législatives aux Pays-Bas ce mercredi, qui devraient conforter les grands partis europhiles et dissiper les craintes de voir les mouvements populistes ou radicaux tirer parti de la crise.

Le Premier ministre Mariano Rajoy a par ailleurs annoncé que l'Espagne envisageait de demander à la BCE de procéder à des achats d'obligations souveraines, mais n'avait pas l'intention de solliciter un plan de sauvegarde global.

Le baril de Brent reste orienté en hausse et se traite à 115,61 dollars.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...