Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes orientées en baisse à mi-séance

Marché : Les bourses européennes orientées en baisse à mi-séance

Les bourses européennes orientées en baisse à mi-séanceLes bourses européennes orientées en baisse à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées en baisse à mi-séance, alors que l'euro a touché un plus bas de 15 mois face au dollar et que Wall Street s'annonce dans le rouge. Les investisseurs restent inquiets concernant la capacité des Etats et des banques de la zone euro à se financer, malgré une demande jugée rassurante lors de l'adjudication du Trésor français.

L'indice CAC 40 essuie une perte de 1,38% à 3.149,53 points vers 11h35 GMT, alors que Francfort perd 0,93% et que l'Eurostoxx 50 abandonne 1,48%. L'indice sectoriel des banques en Europe perd 2,44%, avec une nouvelle chute de près de 11% pour UniCredit, un mouvement suivi par plusieurs banques italienne et portugaises

Les bancaires continuent à peser sur la tendance, ébranlées par la forte décote annoncée la veille dans le cadre de l'augmentation de capital d'UniCredit.

"Le taux de couverture a certes été en baisse pour le dix ans, mais ce qui compte c'est que l'offre ait été couverte. Les montants levés par la France sont tout près du haut de la fourchette annoncée, ce qui est positif pour le marché", estime John Davies, chez WestLB.

Mais les inquiétudes persistent, dans un contexte de menace sur le triple A de la France.

"Il y a la crainte que la France perde sa note AAA, ce qui porterait un coup au sentiment des investisseurs. Nos portefeuilles restent relativement défensifs. Il y aura de nouveaux appels au marché de la part des banques et tout cela est plutôt négatif", souligne Andrea Williams, gérant chez Royal London Asset Management.

Par ailleurs, les valeurs technologiques échappent à la baisse après que Credit Suisse a relevé sa recommandation sur Nokia (+4,9%) à "surperformer" contre "sousperformer". L'indice européen du secteur gagne 0,4%, seule hausse sectorielle en Europe.

Juliette Rouillon

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...