Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séanceLes Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées en baisse mercredi à mi-séance, alors qu'un rebond est attendu à Wall Street, les tensions au sein de la zone euro et les craintes d'une crise budgétaire imminente aux Etats-Unis l'ayant emporté sur quelques bons résultats de sociétés.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,34% à 3.418,90 points vers 12h25 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,39% et à Londres, le FTSE recule de 0,56%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 lâche 0,39%, plombées avant tout par les valeurs cycliques.

Alors que l'opposition aux politiques d'austérité s'organise en Europe - avec une journée de grève et de manifestations en Espagne, au Portugal, en Italie et en France - un différend entre les bailleurs de fonds de la Grèce retarde le versement d'une nouvelle tranche d'aide et ravive les craintes d'une dislocation de la zone euro.

"L'incertitude qui entoure la Grèce et l'opposition aux mesures d'austérité vont peser sur le marché", estime Ioan Smith, stratégiste chez Knight Capital.

Aux Etats-Unis, les parlementaires démocrates et républicains campent pour l'instant sur leurs positions dans le débat sur les moyens d'éviter le "mur budgétaire", qui risque de mettre à mal un timide début de reprise outre-Atlantique.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,37% à 0,57%.

Côté valeurs, Vivendi (+4,4%) affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et du CAC 40 après avoir relevé sa prévision de bénéfice net pour l'année 2012. Son indice sectoriel (+0,74%) reste l'un des rares en Europe à être dans le vert à mi-séance.

De même, Enel gagne 1,5% après avoir confirmé ses objectifs 2012.

EDF en revanche perd 2,7%, plus forte baisse du CAC, après avoir prévenu que son résultat brut d'exploitation pourrait ne pas croître en 2013 en raison de la dégradation de la conjoncture économique, ce qui compliquera l'atteinte des objectifs 2011-2015.

Infineon gagne 5% après l'annonce de résultats conformes aux attentes et de la réduction de plus de moitié de ses dépenses d'investissement.

Les tensions dans la zone euro n'ont pas empêché l'Italie de placer cinq milliards d'euros d'obligations souveraines, avec des rendements au plus bas depuis octobre 2010.

Berlin a adjugé de son côté 4,323 milliards d'euros d'obligations Schatz 0,0% à deux ans avec un rendement négatif, attirant plus de demande que lors de la précédente adjudication.

L'euro rebondit sur ses plus bas de deux mois, autour de 1,2740 dollar, lui-même affaibli par la conviction croissante que la Réserve fédérale adoptera une politique ultra-accommodante.

Le yen perd du terrain sur un large front et se traite à plus de 80 pour un dollar, à la suite de la déclaration du Premier ministre japonais Yoshihiko Noda annonçant qu'il était prêt à dissoudre la chambre basse du parlement vendredi et à organiser de nouvelles élections le mois prochain si l'opposition s'engageait à soutenir la réforme du système électoral.

La perspective d'une telle élection pèse sur le yen, dans la mesure où le Parti libéral démocrate, qui devrait remporter la victoire, ferait probablement pression sur le Banque du Japon afin qu'elle prenne des mesures d'assouplissement monétaire et pourrait être moins engagé dans la politique de réduction des déficits publiques japonais.

Le baril de Brent regagne un peu de terrain, à 108,60 dollars, après deux jours de repli, soutenu par faiblesse du dollar.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...