Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes nerveuses avant le sommet de l'ue

Marché : Les bourses européennes nerveuses avant le sommet de l'ue

Les bourses européennes nerveuses avant le sommet de l'ueLes bourses européennes nerveuses avant le sommet de l'ue

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes avaient nettement réduit leurs gains, voire étaient passées dans le rouge, à mi-séance, dans des marchés de plus en plus nerveux en attendant l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), puis du sommet européen, certains investisseurs tempérant leur optimisme concernant les annonces qui pourraient être faites.

"Il y a pas mal de tension sur le marché avant la (réunion de la) BCE et le sommet européen. Les rumeurs se multiplient sur ce qui pourrait être annoncé. On dit tout et son contraire. Certains commencent par exemple à dire ne rien attendre de la BCE et estiment que le sommet ne débouchera sur rien", commente un trader parisien.

L'indice CAC 40 cède 0,58% à 3.157,52 points à mi-séance après avoir gagné plus de 1% en matinée. Londres progresse encore de 0,15% et Francfort de 0,17%, tandis que Milan abandonne 1,14. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,27%, après avoir également affiche un gain supérieur à 1% en début de séance.

Avant le Conseil européen, qui se poursuivra vendredi, de nombreux désaccords subsistent entre les dirigeants de l'UE sur la future architecture de la zone euro, alors que les résultats du sommet doivent permettre de convaincre la BCE de faire plus pour soutenir les pays en difficulté et assurer la pérennité de la monnaie unique.

La France et l'Allemagne proposent de mettre en place dans la zone euro plus de discipline budgétaire et d'harmoniser les politiques économiques, au risque d'irriter le Royaume-Uni, dont elles ont besoin pour faire évoluer les traités européens.

Selon un haut responsable européen, la zone euro devrait probablement se mettre d'accord pour prêter 150 milliards d'euros au Fonds monétaire international (FMI) via des prêts bilatéraux émis par ses banques centrales.

En attendant le sommet, les yeux sont tournés vers la BCE qui devrait abaisser ses taux et dévoiler un nouveau programme d'aides aux banques. Des sources ont dit à Reuters que l'institut d'émission devrait pour la première fois de son histoire accorder des financements aux banques à deux, voire trois ans, afin d'éviter une resserrement du crédit dans la zone euro.

La journée sera aussi marquée par la publication du détail des besoins de recapitalisation des banques européennes par l'Autorité bancaire européenne (17h GMT).

Par ailleurs, l'économiste de Standard & Poor's Jean-Michel Six a rappelé à la presse que l'agence estimait que l'Europe était désormais confrontée à deux scénarios pour 2012, celui d'une récession "douce" et celui d'une dépression plus marquée, la confiance étant le grand arbitre désormais susceptible de trancher entre les deux.

Juliette Rouillon, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...